Jauge

Définition de « Jauge »

jauge (n. f.) : La juste mesure, la capacité que doit avoir un récipient déterminé.
  • Ce tonneau, ce boisseau, ce litre n'est pas de jauge, n'a pas la jauge.

Il se dit dans ce sens pour désigner la Contenance d'un navire.

  • Navire de cent tonneaux de jauge.

Il signifie, par extension, Règle de bois ou de fer avec laquelle on mesure la capacité d'un récipient ou son contenu à un moment donné.

  • Mesurer l'essence avec la jauge.

Il se dit aussi d'une Futaille qui sert d'échantillon, d'étalon pour ajuster et échantillonner les autres.

  • Cela est échantillonné, étalonné à la jauge et fût de Paris.

Il désigne encore une Boîte percée de plusieurs trous, qui sert aux fontainiers à mesurer la quantité d'eau fournie par une source.
Il se dit pareillement, dans quelques autres Arts, de Divers instruments qui servent à prendre des mesures.

  • Jauge de charpentier.
  • Jauge pour mesurer la grosseur des cordages.

Citations

  • « Il vous a dévisagé de ses yeux bleuâtres, gris et clairs ; cela sans impertinence ; d'un seul regard il vous jauge aussi rapidement son homme qu'il combinera une affaire en Bourse ; il a non seulement le compas, mais la sonde dans l'œil ; il devinera de quel bois vous vous chauffez, et éprouvera, avec une certitude aussi infaillible que la pierre de touche, si c'est de l'or pur ou du doublé que porte votre mine.  »
  • « Cette flottille comprenait la goélette Savarèna, le charbonnier à vapeur, destiné aux approvisionnements des houilles prises à Swansea et à Cardiff, un steam-yacht de sept à huit cents tonneaux de jauge, nommé le Ferrato, et trois Electrics, dont deux, aménagés en torpilleurs, qui pouvaient contribuer très utilement à la défense de l’île.  »
  • « Ce voilier de trois mille cinq cents tonneaux de jauge était gréé de quatre mâts, le mât de misaine et le grand mât à voiles carrées, les deux autres à voiles auriques et latines : brigantines et flèches.  »
Alphabet