Jaspe

Définition de « Jaspe »

jaspe (n. m.) : Variété de quartz, pierre dure et opaque, de la nature de l'agate.
  • Jaspe-onyx.
  • Jaspe sanguin.
  • Jaspe panaché.
  • Jaspe d'Orient.
  • Jaspe purpurin.
  • Vase de jaspe.

Citations

  • « Peut-être aussi qu'en armant son énigmatique déesse du lotus vénéré, le peintre avait songé à la danseuse, à la femme mortelle, au Vase souillé, cause de tous les péchés et de tous les crimes; peut-être s'était-il souvenu des rites de la vieille égypte, des cérémonies sépulcrales de l'embaumement, alors que les chimistes et les prêtres étendent le cadavre de la morte sur un banc de jaspe, lui tirent avec des aiguilles courbes la cervelle par les fosses du nez, les entrailles par l'incision pratiquée dans son flanc gauche, puis avant de lui dorer les ongles et les dents, avant de l'enduire de bitumes et d'essences, lui insèrent, dans les parties sexuelles, pour les purifier, les chastes pétales de la divine fleur.  »
  • « Ces robes de Fortuny, dont j’avais vu l’une sur Mme de Guermantes, c’était celles dont Elstir, quand il nous parlait des vêtements magnifiques des contemporaines de Carpaccio et du Titien, nous avait annoncé la prochaine apparition, renaissant de leurs cendres, somptueuses, car tout doit revenir comme il est écrit aux voûtes de Saint-Marc, et comme le proclament, buvant aux urnes de marbre et de jaspe des chapiteaux byzantins, les oiseaux qui signifient à la fois la mort et la résurrection.  »
  • « Son sommet est large et offre des traces peu nettes de structure cratériforme ; il est formé de roches basaltiquesCes roches offrent fréquemment une variété remarquable, remplie de petits fragments d’un minéral terreux, rouge jaspe foncé, qui montre, quand on l’examine attentivement, un clivage peu net ; les petits fragments sont allongés, tendres, magnétiques avant comme après caléfaction, et difficilement fusibles en un émail terne.  »
Alphabet