Jarret

Définition de « Jarret »

jarret (n. m.) : La partie du corps humain qui est derrière le genou et qui lui est opposée.
  • Il a le jarret souple.
  • Plier le jarret.
  • Raidir, tendre le jarret.

Fam.,

  • Avoir du jarret, se dit d'un Bon marcheur, d'un danseur infatigable.
  • Fig. et fam.,
    • Être ferme sur ses jarrets, Faire bonne contenance.
    • se dit aussi de l'Endroit où se plie la jambe de derrière des animaux à quatre pieds.
      • Les jarrets d'un cheval.
      En termes d'Architecture, il se dit d'une Sorte de saillie ou de bosse qui vient rompre accidentellement l'harmonie d'une ligne.

      Citations

      • « Sous un plafond blanchi à la chaux, long de cent vingt pas, large de soixante, et soutenu par douze piliers en cœur de chêne, étaient rangés sur deux lignes, et séparés l’un de l’autre par des barrières, soixante chevaux, gris, noirs, bruns, pommelés, la croupe ronde et luisante, la queue nouée en flot, le jarret solide, la tête haute ; les uns hennissant et piétinant, les autres tirant le fourrage du râtelier, d’autres se tournant à demi pour voir.  »
      • « Le cercle, cependant, s’était rétréci autour du bon Jaffret qui se prit à frétiller, semblable à un poisson dans la poêle, parce que l’extrémité de toutes les plumes cherchait et trouvait, pour les chatouiller, les parties les plus sensibles du corps : le dessous du nez, les coins de la bouche, le derrière des oreilles, les creux des mains et jusqu’à cette place bien connue des gens très gais qui est entre le jarret et le mollet.  »
      • « Leurs aventures de la nuit étaient tracées en quelque sorte sur leurs vêtements souillés et salis, sur leurs bottes boueuses, sur leurs pantalons crottés jusqu’au jarret et maculés de terre aux genoux, sur leurs paletots mouillés et éraillés par les broussailles où ils s’étaient blottis, sur leurs chapeaux même, poudrés par la poussière du bal et hérissés ensuite par la pluie.  »
      Alphabet