Jalap

Définition de « Jalap »

(On prononce le P.) n. m. Sorte de convolvulus dont la fleur ressemble à celle du liseron et dont la racine, qu'on appelle également
  • Jalap, est un purgatif violent.
  • Racine de jalap.
  • Sirop de jalap.

Citations

  • « Personne n’ignore que les remèdes les plus énergiques de la médecine nous viennent de l’Amérique centrale, le quinquina, la coca, le jalap, le baume du Pérou, le cacao, le curare sont tous des legs des Aztèques ou des Incas, mais beaucoup des secrets de l’ancienne médecine indienne ont été dédaignés par les docteurs européens et Chanito, lui, fidèle gardien des traditions, les connaissait toutes.  »
  • « Dois-je me mettre au lit, me faire tirer du sang, boire du jalap ?  »

Jalap

Jalap. On donne ce nom, qui provient de celui de Xalapa ou Jalapa, ville du Mexique, dans les environs de laquelle le jalap se trouve en abondance, et d’où il fut rapporté pour la première fois en Europe par Houston, vers l’an 1610, on donne ce nom, disons-nous, à la racine d’une espèce de liseron, nommée par Linné Convolvulus Jalapa, et décrite depuis par Michaux, dans la Flore de l’Amérique boréale, sous le nom d’Ipomœa macrorhiza. Des travaux récents ont toutefois démontré que le onvolvulus Jalapa et l’Ipomœa macrorkiza sont deux plantes complètement différentes. Telle qu’elle nous est apportée de la Vera-Crux, seul port du Mexique qui en fasse le commerce, la racine de jalap est en morceaux hémisphériques ou en rouelles, de 0m,07 à 0m,10 de diamètre. Sa surface externe est brune ; son intérieur, moins foncé, est marqué de lignes ou zones concentriques ; sa cassure présente quelques points brillants. Son odeur est nauséabonde, âcre et... (suite)

Alphabet