Jaillissant

Définition de « Jaillissant »

jaillissant, ante (adj.) : Qui jaillit.
  • Des eaux jaillissantes.
  • Fontaine jaillissante.

Citations

  • « Mais ce que je ne puis te rendre, c’est le formidable bruit, le torrent jaillissant dans les pierres, le marteau à vapeur d’une scierie qu’il active, et, dans l’étroite gorge, sur une route unique, toujours encombrée, des tombereaux de houille, des bestiaux en file, des cavalcades d’excursionnistes, des buveurs qui vont ou reviennent ; j’oubliais l’apparition, au seuil des maisons misérables, de quelque horrible crétin mâle ou femelle étalant un goitre hideux, une grosse figure hébétée, la bouche ouverte et grognante.  »
  • « Art d’aristocratie, art de caste même, mais supérieur à sa fonction, parce que jaillissant comme une jeune pousse sur un vieil arbre, parce qu’affirmant dans un langage différent de celui que parlaient les hommes qui vivaient dans la fièvre du temps, Rabelais, d’Aubigné, les réformateurs, les imprimeurs, les libraires, les inventeurs, l’invincible vitalité d’une race meurtrie par plus de cent années de deuils et de misère.  »
  • « La voiture suivait la lisière de la forêt ; parfois tout était sombre, les branches des grands arbres descendaient en voûte ; parfois un coin de ciel rouge apparaissait derrière les mille plantes jaillissant des fourrés ; puis tout se cachait de nouveau, les broussailles défilaient, et le soleil descendait toujours : on le voyait chaque fois, au fond des percées lumineuses, d’un degré plus bas.  »
Alphabet