Jaillir

Définition de « Jaillir »

jaillir (v. intr.) : Sortir impétueusement, en parlant surtout de l'Eau ou de quelque autre chose de fluide.
  • L'eau qui jaillit de sa source.
  • Moïse fit jaillir une fontaine du rocher.
  • Ce cheval a fait jaillir de la boue en galopant.
  • Une vive lumière jaillit tout à coup à nos yeux.

Fig.

  • La lumière jaillit du choc des opinions.

Citations

  • « Mais, tout de même, c’est enfantin, car enfin, si des nouvelles ne peuvent être bonnes qu’à la condition de n’être pas puisqu’il est dit que les bonnes nouvelles ne sauraient jaillir que du néant de toutes nouvelles, il n’est pas moins absurde d’en supposer de mauvaises, puisque ces mauvaises ne seraient pas et ne pourraient pas être des nouvelles, la nature, l’essence même des nouvelles étant, comme on se crève à le démontrer, de n’être pas bonnes, parce qu’alors il faudrait invinciblement les taire ; ou de n’être pas mauvaises, ce qui forcerait de les déclarer, chose précisément impossible.  »
  • « Malheureusement Judith n’était pas femme à compter ses ennemis, et, comme dans certains moments il fallait qu’elle frappât n’importe sur qui, elle alla droit au vieillard qui la regardait faire de son air goguenard, et, levant sur lui la pincette, elle lui en donna de toute sa force un coup sur le front ; mais ce coup, au grand étonnement de Judith, n’eut d’autre résultat que de faire jaillir de l’endroit frappé une longue corne noire.  »
  • « Le pistil consiste en un stigmate porté sur un style ; mais, chez quelques composées, les fleurs mâles, qui ne sauraient être fécondées naturellement, ont un pistil rudimentaire, en ce qu’il ne porte pas de stigmate ; le style pourtant, comme chez les autres fleurs parfaites, reste bien développé et garni de poils qui servent à frotter les anthères pour en faire jaillir le pollen qui les environne.  »
Alphabet