Jabot

Définition de « Jabot »

jabot (n. m.) : Poche que les oiseaux ont sous la gorge et dans laquelle la nourriture qu'ils prennent est d'abord reçue et séjourne quelque temps avant de passer dans l'estomac.
Il se dit, par analogie, de la Mousseline, de la dentelle, etc., qu'on attache par ornement à l'ouverture d'une blouse de femme.
  • Un jabot de dentelle.
  • Un jabot plissé.
  • Corsage à jabot.

Citations

  • « Ses cheveux noirs, qui depuis longtemps avaient renoncé à la poudre, quoique coupés court, frisaient en boucles naturelles ; une fine chemise de batiste, ornée d’un jabot d’élégante dentelle, s’ouvrait pour laisser voir un cou juvénile et blanc comme un cou de femme ; ses mains étaient blanches, longues et minces, signe d’aristocratie, il portait, au petit doigt de la gauche, un diamant, et, distrait, l’œil perdu dans l’espace, suivait les nuages glissant dans le ciel, tout en faisant de la main droite ces mouvements dénonciateurs que fait un poëte qui scande des vers.  »
  • « Je pourrais aussi démontrer que les cadavres d’oiseaux, flottant sur la mer, ne sont pas toujours immédiatement dévorés ; or, un grand nombre de graines peuvent conserver longtemps leur vitalité dans le jabot des oiseaux flottants ; ainsi, les pois et les vesces sont tués par quelques jours d’immersion dans l’eau salée, mais, à ma grande surprise, quelques-unes de ces graines, prises dans le jabot d’un pigeon qui avait flotté sur l’eau salée pendant trente jours, germèrent presque toutes.  »
  • « Personne, par exemple, n’aurait jamais essayé de produire un pigeon Paon, avant d’avoir vu un pigeon dont la queue offrait un développement quelque peu inusité ; personne n’aurait cherché à produire un pigeon Grosse-gorge, avant d’avoir remarqué une dilatation exceptionnelle du jabot chez un de ces oiseaux ; or, plus une déviation accidentelle présente un caractère anormal ou bizarre, plus elle a de chances d’attirer l’attention de l’homme.  »
Alphabet