Illettré

Définition de « Illettré »

illettré, ée (adj.) : Qui ne connaît pas ses lettres, qui ne sait ni lire ni écrire.
  • Un conscrit illettré.

Dans cette acception, il s'emploie comme nom.
Il signifie aussi Qui n'a point de connaissances en littérature.

  • C'est un homme illettré.

Citations

  • « Les uns désiraient l’Empire, d’autres les Orléans, d’autres le comte de Chambord ; mais tous s’accordaient sur l’urgence de la décentralisation, et plusieurs moyens étaient proposés, tels que ceux-ci : couper Paris en une foule de grandes rues afin d’y établir des villages, transférer à Versailles le siège du gouvernement, mettre à Bourges les écoles, supprimer les bibliothèques, confier tout aux généraux de division ; - et on exaltait les campagnes, l’homme illettré ayant naturellement plus de sens que les autres !  »
  • « Son pauvre père, le plus illettré et le plus rustique des paysans, avait renoncé cependant à lui imposer le moindre labeur, et il prenait même le parti de cet enfant, doux et bon de caractère, mais indolent et flegmatique de tempérament, contre sa mère, qui voulait le contraindre, bon gré, mal gré, à travailler à la terre et à faire du moins, comme elle disait, œuvre de ses dix doigts.  »
  • « Son père, sous la direction duquel il avait passé la plus grande partie de sa jeunesse, était un homme avare et illettré, et lui-même, à l’Université où il n’était demeuré que le temps nécessaire pour la préparation de sa carrière, n’avait fait aucune relation profitable.  »
Alphabet