Idolâtre

Définition de « Idolâtre »

idolâtre (adj. des deux genres) : . Qui adore les idoles et leur rend des honneurs qui n'appartiennent qu'à Dieu.
  • Les nations idolâtres.
  • Les peuples idolâtres.

Par extension,.

  • Rendre un culte idolâtre.

Dans cette acception propre, il s'emploie souvent comme nom.

  • Les idolâtres des Indes.
  • Prêcher pour convertir les idolâtres.

Il signifie aussi Qui rend un culte divin à des êtres vivants ou à des choses autres que des idoles.

  • Les Perses, qui adoraient le feu, les Égyptiens, qui adoraient les crocodiles, étaient idolâtres.

Il signifie, figurément, Qui aime quelqu'un avec excès, ou qui estime trop une chose, qui en raffole.

  • Cette femme l'a subjugué, il en est idolâtre.
  • Cette mère est idolâtre de ses enfants.
  • Cette femme est idolâtre de sa beauté.

Par extension,.

  • Propos idolâtres.

Citations

  • « Alors il me déclara qu’aux yeux de tout homme et selon l’esprit des lois sociales, ils avaient vécu jusqu’à cette heure dans un adultère patent, auquel rien que leur consentement à se marier ou à se séparer effectivement et immédiatement ne pouvait mettre un terme ; mais qu’en cela il s’élevait même, relativement aux lois chrétiennes du mariage, une difficulté qui ne laissait pas de l’inquiéter, celle d’unir un Chrétien à une Sauvage, une idolâtre, une payenne, une créature non baptisée ; et cependant qu’il ne voyait pas qu’il y eût le loisir d’amener ces femmes par la voie de la persuasion à se faire baptiser, ou à confesser le nom du Christ, dont il doutait qu’elles eussent jamais ouï parler, et sans quoi elles ne pouvaient recevoir le baptême.  »
  • « Le pauvre garçon fut tellement mis aux abois quand sa femme lui exprima le désir d’être amenée par lui à la science de Dieu, quand elle forma le souhait de connaître Dieu, qu’il tomba à genoux devant elle, nous dit-il, et pria le Seigneur d’illuminer son esprit par la connaissance salutaire de Jésus-Christ, de lui pardonner à lui-même ses péchés et de l’accepter comme un indigne instrument pour instruire cette idolâtre dans les principes de la religion.  »
  • « Mais le psalmodiste, sans rien perdre de son air de simplicité ordinaire, se contenta de lui répondre : Quoique c'eût été une grande joie pour mon âme de revoir les habitations des chrétiens, mes pieds auraient suivi les pauvres jeunes dames confiées à mes soins, même jusque dans la province idolâtre des jésuites, plutôt que de faire un pas en arrière, pendant qu'elles languissent dans l'affliction et la captivité.  »
Alphabet