Idiome

Définition de « Idiome »

idiome (n. m.) : Langue propre à une nation.
  • L'idiome français.
  • L'idiome espagnol.

Il désigne, par extension, le Langage particulier d'une province.

  • L'idiome gascon.
  • L'idiome provençal.
  • L'idiome alsacien.

Citations

  • « Ce livre d'Edmond de Goncourt était l'un des volumes les plus caressés par des Esseintes; et, en effet, cette suggestion au rêve qu'il réclamait, débordait de cette oeuvre où sous la ligne écrite, perçait une autre ligne visible à l'esprit seul, indiquée par un qualificatif qui ouvrait des échappées de passion, par une réticence qui laissait deviner des infinis d'âme qu'aucun idiome n'eût pu combler; puis, ce n'était plus la langue de Flaubert, cette langue d'une inimitable magnificence, c'était un style perspicace et morbide, nerveux et retors, diligent à noter l'impalpable impression qui frappe les sens et détermine la sensation, un style expert à moduler les nuances compliquées d'une époque qui était par elle-même singulièrement complexe.  »
  • « Ne l'écoutez pas, madame Bavoil, s'écria Durtal; moi j'ai une autre idée moins pharmaceutique et plus religieuse, celle-ci : cultiver une flore liturgique et des légumineux à emblèmes, oeuvrer un jardin et un potager qui célébreraient la gloire de Dieu, lui porteraient nos prières dans leur idiome, rempliraient, en un mot, le but du Cantique des trois jeunes hommes dans la fournaise lorsqu'ils invitent la nature, depuis le souffle des tempêtes jusqu'au dernier des germes enfouis dans les champs, à bénir le Seigneur!  »
  • « Vois, Sporus, s’écria-t-il en idiome latin, vois, décidément les dieux sont pour nous, et Jupiter n’oublie pas qu’il est le chef de ma race : le coup d’Hercule, le coup du char et le coup de Vénus, y a-t-il plus heureuse combinaison pour un homme qui vient disputer les prix de la lutte, de la course et du chant, et à la rigueur le dernier ne me promet-il pas un double triomphe ?  »
Alphabet