Heurt

Définition de « Heurt »

(H est aspirée.) n. m. Coup donné en heurtant contre quelque chose.
  • Éviter le heurt.
  • Le heurt de deux vases, de deux carafes qui se choquent.
  • Le heurt d'un vaisseau contre un rocher.
  • Un heurt des charrettes.

Il se dit quelquefois de la Marque que le coup a laissée.

  • Ce cheval a un heurt à un pied de devant.

Citations

  • « Une misérable chenille, la Processionnaire du pin, se fend le dos en soupiraux météorologiques qui hument le temps à venir, pressentent la bourrasque ; l’oiseau de rapine, presbyte inconcevable, voit du haut des nues le mulot tapi à terre ; les chauves-souris aveuglées guident sans heurt leur essor à travers l’inextricable labyrinthe de fils que leur tendait Spallanzani ; dépaysé à des cent lieues de distance, le pigeon voyageur regagne infailliblement son colombier à travers des immensités qu’il n’a jamais parcourues ; dans les limites de son modeste coup d’aile, une abeille, le Chalicodome, franchit également l’inconnu, accomplit long trajet et revient à son amas de cellules.  »
  • « Le heurt barbare des couleurs y est d’un charme singulier, sous l’atténuation du temps : portes vertes, peinturlurées de fleurs étranges ; dallage en porcelaine, d’un bleu merveilleux ; blancheur laiteuse des murs ; incendie de rouge et d’or tout autour du tabernacle ; éclat surprenant d’une quantité de colonnes et de grilles de cuivre tourné, polies en miroir par le frottement des mains humaines.  »
  • « Il ne s’aperçut même pas qu’il laissait, dans cette chambre, la petite lanterne sourde ; il s’en fut sur le palier, il descendit l’escalier, il se promena dans les pièces, doucement, lentement, lamentablement, mais sans hésitation et sans crainte, sans heurt d’aucune sorte, malgré le nombre d’obstacles qui eussent pu l’arrêter.  »
Alphabet