Haut

Définition de « Haut »

(H est aspirée.) adj. Qui est élevé. Il est opposé à Bas et à Petit, et se dit d'un Objet considéré par rapport à tous les autres objets du même genre, ou seulement par comparaison à un ou à plusieurs autres.
  • Une haute montagne.
  • Les plus hautes montagnes.
  • Haute tour.
  • Haut clocher.
  • Cet arbre est très haut.
  • Cette chaise-ci est moins haute, est aussi haute que celle-là.
  • Cette table n'est pas assez haute.
  • Porter des talons hauts.
  • La forme de ce chapeau est très haute.
  • Avoir le front haut et découvert.
  • Un mur haut de deux mètres.
  • Être de haute stature, de haute taille.
  • Le chameau est haut de jambes.
  • L'aigle a le vol très haut.
  • Les oiseaux de haut vol.

Il se dit également de Certaines choses qui sont situées au-dessus d'autres.

  • Le plus haut étage d'une maison.
  • Les hautes voiles d'un vaisseau.
  • À la plus haute marche de l'escalier.
  • Loger dans une chambre haute.
  • La ville haute.
  • Les hautes régions de l'air.

  • Le temps est haut, Les nuages sont élevés, il n'y a pas à craindre la pluie.
  • Fig.,

    • Prendre un vol trop haut, S'élever plus qu'on ne doit, prendre des manières au-dessus de son état, de sa condition, faire plus de dépense qu'on ne doit ou qu'on ne peut.
    • Le carême est haut se dit lorsque le carême ne commence qu'au mois de mars.
    • Fig. et fam.,
      • Prendre le carême de trop haut.

      Exiger, se proposer des choses trop difficiles.
      Il se dit particulièrement de Certains pays qui sont plus éloignés de la mer, ou plus proches de la source de quelque grande rivière, ou aussi plus montagneuses.

      • Le haut pays.
      • haute Allemagne.
      • La haute Égypte.
      • Le haut Languedoc.
      • La haute Bretagne.
      • Le haut Poitou.
      • La haute Alsace.

    • Le haut allemand, Dialecte allemand parlé originairement dans le sud de l'Allemagne et qui est devenu la langue littéraire de ce pays.
    • Fig.,

      • C'est du haut allemand pour lui, Il n'y comprend, il n'y entend rien.
      • Les hautes Pyrénées, Celles qui forment le milieu de la chaîne, qui sont à peu près à égale distance de l'Océan et de la Méditerranée.
      • Les hautes Alpes, Celles qui sont loin de la Méditerranée.
      • Quand ces dénominations indiquent les départements où sont situées les hautes Pyrénées, les hautes Alpes, on écrit.
      • Les Hautes-Pyrénées, les Hautes-Alpes.
      • Le haut Rhin, la haute Loire, la haute Garonne, la haute Marne, etc.
      • , La partie de ces fleuves, de ces rivières qui est plus voisine de la source que de l'embouchure.
      • Quand il s'agit des départements qui en prennent le nom, il faut écrire.
      • Le Haut-Rhin, la Haute-Marne, etc.
      • , Préfet du Haut-Rhin.
      • La haute Seine, Toute la partie de la Seine qui est au-dessus de Paris, en allant vers la source de ce fleuve; par opposition à La partie qui est au-dessous de Paris et qu'on nomme.
      • La basse Seine.

      Il se dit aussi de Ce qui est éloigné dans le temps.

      • Une haute antiquité, Une antiquité fort reculée.
      • Dans la haute antiquité.
      • Dès la plus haute antiquité.

      Il signifie encore Qui est levé, relevé.
      .
      En termes de Blason,

      • Épée haute, Épée droite.
      • Fig.,
        • Il peut aller partout la tête haute, Il peut aller partout sans craindre, sans appréhender aucun reproche, aucun affront.
        • Haut à la main, Qui est prompt à lever la main, qui frappe pour se faire obéir.
        • Être haut à la main, Être hautain, arrogant.
        • En termes de Manège,
          • Tenir la bride haute à un cheval, Lui tenir la bride courte.
          • Fig. et fam.,
            • Tenir la bride haute à un jeune homme, Lui laisser peu de liberté, le tenir de court.
            • On dit de même.
            • Tenir la main haute à quelqu'un.
            • Tenir la main haute dans une affaire.

            Il signifie quelquefois Qui est profond.

            • L'eau est fort haute en tel endroit.
            • La marée, la mer est haute, se dit de la Marée au moment où elle arrive à son plus haut point.
            • On ne peut entrer dans ce port qu'à haute marée, qu'à la mer haute, etc.
            • La mer est haute signifie aussi que La mer est agitée.
            • Haute marée se dit aussi des Marées les plus fortes de l'année.
            • Les plus hautes marées ont lieu dans les syzygies.

            Fig. et fam.,

            • Les eaux sont hautes, la rivière est haute, se dit, par opposition à.
            • Les eaux sont basses, pour signifier L'argent ne manque pas.
            • La haute mer, La pleine mer, ainsi nommée parce que, du rivage, elle paraît plus haute que lorsqu'elle en est près.
            • Aller en haute mer.
            • Gagner la haute mer.

            En termes de Musique, il se dit des Sons élevés, aigus.

            • Sons hauts.
            • Ton haut.
            • Le ton de l'orchestre est trop haut, n'est pas assez haut.

            Il se dit, dans un sens analogue, en parlant des Instruments.

            • Votre violon est bien haut.
            • Cette flûte est beaucoup trop haute.

            Il se dit aussi de la Voix, lorsqu'elle est sonore, éclatante, et qu'elle se fait entendre de loin.

            • Avoir la voix haute.
            • Cet homme a la parole trop haute.
            • Parlez d'un ton plus haut, d'un ton moins haut.
            • Réciter, lire à haute voix, à haute et intelligible voix.
            • Crier à haute voix.

            Fig. et fam.,
            .
            Fig. et fam.,

            • Prendre le haut ton; le prendre d'un ton haut, sur un ton haut, sur le haut ton, etc.
            • , Prendre un ton fier, menaçant, arrogant.
            • On dit dans le même sens.
            • Être haut en parole, avoir le verbe haut.

            Fam.,

            • Nous n'avons jamais eu ensemble une parole plus haute que l'autre, Nous avons toujours vécu en parfaite intelligence, nous n'avons jamais eu de querelle ensemble.
            • Messe haute, Messe chantée.
            • Fig.,
              • Être haut en couleur, Avoir le teint très coloré.
              • Cette femme est haute en couleur.

              signifie aussi figurément Qui est supérieur, excellent, éminent, distingué dans son genre. Il se dit des Personnes et des choses.

              • La haute administration.
              • De hauts emplois.
              • De hautes fonctions.
              • Hauts fonctionnaires.
              • La haute magistrature.
              • Le haut commerce.
              • Parvenir aux plus hautes dignités.
              • Une personne de haut rang, ou.
              • de haute volée.
              • Une haute personnalité.
              • Les hautes classes de la société.
              • Une haute naissance.
              • Les hauts faits.
              • De hauts faits d'armes.
              • De hautes pensées.
              • De hautes conceptions.
              • Haute protection.
              • Haute recommandation.
              • Haute estime.
              • Haute considération.
              • Hautes relations.
              • Avoir une haute idée de quelqu'un.
              • Il donne une haute idée de son talent.
              • Au plus haut point.
              • Au plus haut degré de.
              • L'exécuteur de la haute justice, ou.
              • Le maître des hautes œuvres, Le bourreau.
              • Haute cour de justice, Tribunal établi pour juger les complots contre l'État.
              • On dit absolument.
              • Haute Cour.
              • Haut et puissant seigneur, haute et puissante dame; très haut et très puissant seigneur, très haute et très puissante dame.

              Titres donnés, dans les actes publics et dans les inscriptions, aux grands seigneurs, aux personnes d'une qualité relevée.

              • Très haut et très puissant prince, très haute et très puissante princesse, Titres donnés, dans les actes publics et dans les inscriptions, aux princes et aux princesses.
              • Substantiv. et absol.,
                • Le Très-Haut, Dieu.
                • En termes de Diplomatie,
                  • Les hautes puissances contractantes, se dit des États entre lesquels se conclut un traité.
                  • Absolument,
                    • Hautes puissances, Titre que prenaient les États généraux des Provinces-Unies.
                    • Les hautes classes de la société, Les classes qui tiennent le premier rang par leur naissance, leurs fonctions, leurs richesses.
                    • La Chambre haute se dit de la Chambre des lords, des pairs, dans le Parlement d'Angleterre.
                    • Il s'est dit aussi, en France, de la Chambre des Pairs.
                    • Haut lieu se dit pour Rang élevé.
                    • Il aimait une dame de haut lieu; il aimait en haut lieu.

                    Il signifie particulièrement La Cour, chez le souverain, ou, d'une façon plus générale, les sphères élevées, les personnes qui composent le gouvernement.

                    • On parla de lui en haut lieu.
                    • Le haut enseignement, Enseignement des Universités, des Facultés.
                    • Le haut style se dit d'un Style oratoire, élevé, soutenu.
                    • Ouvrage écrit dans le haut style.

                    Il se prend quelquefois, ironiquement, pour un Style ampoulé et guindé.

                    • C'est là du haut style.
                    • Haut comique, Comique du genre élevé.
                    • Il se dit aussi d'une Chose très ridicule.
                    • Ses prétentions sont du plus haut comique.
                    • Le haut mal, L'épilepsie ou le mal caduc.
                    • Il tombe du haut mal.
                    • Haute pression, Pression considérable.
                    • Machine à vapeur à haute pression.

                    En parlant des Cartes à jouer,

                    • Hautes cartes, Celles qui ont le plus de valeur.
                    • Au piquet, l'as est la plus haute carte.
                    • Il a toutes les hautes cartes.
                    • Haut prix, Valeur considérable, extraordinaire.
                    • On le dit au propre et au figuré.
                    • denrées sont à très haut prix.
                    • La grandeur n'est pas d'un si haut prix.

                    .
                    En termes de Commerce,

                    • Les cafés, les blés, les vins, etc.
                    • , sont hauts, Sont à haut prix.
                    • On dit dans un sens analogue.
                    • Le change est haut, les fonds sont hauts, etc.

                    Fig. et fam.,

                    • Emporter quelque chose de haute lutte, Venir à bout d'une résistance par force, par autorité.
                    • On dit dans un sens analogue :.

                  • L'emporter de haute lutte, L'emporter après une rivalité où on a obtenu un avantage incontestable.
                  • se dit, en mauvaise part, de Ce qui est excessif dans son genre.

                    • Haute insolence.
                    • Haute effronterie.
                    • Haute injustice.
                    • Il a fait une haute sottise.
                    • Haute trahison se dit des Crimes qui intéressent au premier chef la sûreté de l'État.
                    • Il fut accusé de haute trahison, de crime de haute trahison.
                    • On a souvent abusé de l'expression " haute trahison ".
                    • Les crimes de haute trahison doivent être définis par la loi.

                    Il signifie quelquefois particulièrement Qui est fier, orgueilleux, impérieux.
                    .
                    Il s'emploie comme nom et signifie Élévation, hauteur.

                    • Cette maison a tant de mètres de haut.
                    • Ce tableau a trois mètres de haut sur deux mètres de large.
                    • Tomber de son haut se dit d'une Personne qui tombe de toute sa hauteur.
                    • On le dit aussi, figurément et familièrement, d'une Personne qui est extrêmement surprise de quelque chose.
                    • Il est tombé de son haut, quand je lui ai dit cela.

                    Fig. et fam.,

                    • Il y a du haut et du bas, des hauts et des bas dans la vie.

                    La vie est une alternative de réussites et d'insuccès.
                    Employé comme nom, il désigne souvent le Faîte, le sommet, la partie supérieure.

                    • Le haut d'une tour, d'une montagne, d'un clocher.
                    • Il est tombé du haut de la maison en bas.
                    • Regarder de haut en bas.
                    • Le haut du corps.
                    • Le haut de cette façade est orné d'un fronton.
                    • Certains sauvages ne portent qu'une touffe de cheveux sur le haut de la tête.
                    • Le haut d'une feuille de papier, d'une page, d'un tableau.
                    • Écrivez cela en haut de la feuille, de la page.
                    • Le haut d'un tableau.
                    • Vers le haut.

                    En termes d'Imprimerie,
                    .
                    En termes de Musique,

                    • La voix de ce chanteur est belle dans le haut, Elle est propre à bien rendre les sons aigus, les notes élevées.
                    • Sur le haut du jour, Vers le midi.
                    • Cette façon de parler a vieilli.
                    • Le haut du pavé, La partie du pavé des rues qui borde les maisons.
                    • Prendre le haut du pavé.
                    • Céder le haut du pavé à une dame.

                    Fig.,

                    • Voir les choses de haut, Les embrasser dans leur généralité, dans leur synthèse ou sans s'attarder aux détails.
                    • Fig. et fam.,
                      • Crier du haut de sa tête, Crier de toute sa force.
                      • Fig. et fam.,
                        • Gagner le haut, S'enfuir.
                        • Fig. et fam.,
                          • Le prendre de haut avec quelqu'un, Le traiter avec hauteur.
                          • Fig. et fam.,
                            • Traiter quelqu'un du haut en bas, de haut en bas, Regarder quelqu'un du haut en bas, Le traiter, le regarder avec arrogance.
                            • On dit dans le même sens.
                            • Regarder quelqu'un du haut de sa grandeur.

                            s'emploie aussi adverbialement et signifie Dans la partie haute, à la partie supérieure.

                            • Monter haut, bien haut, plus haut.
                            • Des oiseaux qui volent haut.
                            • Être haut perché, haut monté.
                            • La rivière monta très haut en peu de temps.
                            • Vous avez placé ce tableau trop haut.
                            • Élever une muraille assez haut pour qu'on ne puisse l'escalader.
                            • Cet arbre monte trop haut.
                            • Il demeure deux étages plus haut.
                            • Plus haut signifie, quelquefois, Ci-dessus, dans ce qui précède.
                            • Nous avons vu plus haut que.
                            • Ainsi qu'il a été dit plus haut.

                          • Cheval monté haut ou.
                          • haut monté, Cheval dont les jambes sont trop hautes et ne sont point proportionnées.
                          • Fam.,

                            • Être pendu haut et court, Être exécuté à la potence.
                            • Chevaux haut le pied, Chevaux qui ne sont ni attelés ni montés, mais tenus en main.
                            • Par extension,.

                          • Locomotive haut le pied, Locomotive qui circule isolément.
                          • En termes de Manège,

                            • Mener un cheval haut la main, Tenir la main des rênes haute, pour soutenir le cheval, pour l'empêcher de butter, de tomber, ou pour lui donner la facilité de lever le devant, de faire des courbettes.
                            • Fig. et fam.,
                              • Haut la main, Avec autorité, ou en surmontant tous les obstacles, avec promptitude.
                              • J'en viendrai à bout haut la main.
                              • Il l'a emporté haut la main sur tous ses concurrents.

                              Fig.,

                              • Porter haut la tête, Être fier.
                              • Fig. et fam.,
                                • Cet homme le porte haut, Il se prétend de grande qualité; ou il se prévaut de l'avantage que son rang, sa dignité, ses richesses, sa capacité lui donnent.
                                • Haut les cœurs! Interjection elliptique dont on se sert pour exhorter à une vertu supérieure.
                                • Haut les mains! Exclamation par laquelle on somme quelqu'un de lever les mains ouvertes pour prouver qu'il est désarmé.
                                • , pris adverbialement, s'emploie dans certaines phrases figurées, telles que :
                                  • Son génie ne s'était pas encore élevé si haut.
                                  • La fortune semblait ne l'avoir placé si haut que pour rendre sa chute plus éclatante.
                                  • Pour découvrir les vrais coupables, il faut remonter plus haut
                                  • Monter haut, S'élever à un prix considérable.
                                  • Faire monter bien haut des meubles, des livres en les enchérissant.

                                  On le dit aussi d'une Dépense considérable.

                                  • La dépense monte haut.
                                  • Il ne croyait pas que le compte, que le mémoire montât si haut.
                                  • De plus haut, À partir d'une date plus ancienne.
                                  • Reprendre une chose de plus haut, une histoire de plus haut, La raconter en la commençant d'un temps plus éloigné, pour mieux éclaircir le fait, pour rendre la narration plus claire.
                                  • On dit quelquefois dans le même sens.
                                  • Remonter plus haut

                                • Reprendre les choses de plus haut, Remonter à des principes généraux, à des vérités premières.
                                • Employé comme adverbe, il signifie aussi À haute voix, fort, d'un ton intelligible.

                                  • Vous ne parlez pas assez haut.
                                  • Parlez plus haut, ou, elliptiquement,.
                                  • Plus haut.
                                  • Il a dit cela tout haut.
                                  • Crier très haut

                                  Fig.,

                                  • Parler haut, le prendre haut, très haut, Parler, répondre sans ménagement, arrogamment.
                                  • Je saurai bien l'empêcher de parler si haut.
                                  • Vous le prenez bien haut, de bien haut.

                                  Fig.,

                                  • Penser tout haut, Faire connaître avec franchise, sans détour, sans réserve, ce qu'on a dans l'esprit.
                                  • Fig.,
                                    .
                                    Il signifie également, en termes de Musique, Dans un ton haut.
                                    • Vous l'avez pris trop haut en commençant.
                                    • Sa voix ne peut pas monter plus haut.
                                    • Ce violon n'est pas monté assez haut

                                    , loc. adv., Le lieu qui est plus haut, qui est au-dessus. La locution

                                    • Là-haut rend ordinairement la désignation plus précise.
                                    • Aller, monter en haut.
                                    • Je loge en haut, et lui en bas.
                                    • Ne laissez monter personne là-haut.
                                    • Il est là-haut.
                                    • Le coup est parti d'en haut, de là-haut.
                                    • Je viens d'en haut.
                                    • Mouvement de bas en haut.
                                    • Par en haut, Par le haut.
                                    • Passer par en haut.
                                    • Tirer en haut, pousser en haut.

                                    Vers le haut.
                                    signifie quelquefois Dans le ciel.

                                    • Là-haut réside un juge incorruptible.

                                    On dit aussi.

                                    • D'en haut, Du ciel.
                                    • C'est un ordre d'en haut.
                                    • Les grâces qui nous viennent d'en haut.

                                    , loc. prép.

                                    • Il est tout en haut de la maison.
                                    • Écrivez ceci en haut de la page

                                    , loc. adv. On dit, en termes de Manège,

                                    • Ce cheval va par haut, Il fait un manège élevé.
                                    • Aller par haut et par bas.
                                    Vomir et aller à la selle.

                                    Citations

                                    • « Ainsi s’apparentait et de tout près, aux Guermantes, cette Mme de Villeparisis, restée si longtemps pour moi la dame qui m’avait donné une boîte de chocolat tenue par un canard, quand j’étais petit, plus éloignée alors du côté de Guermantes que si elle avait été enfermée dans le côté de Méséglise, moins brillante, moins haut située par moi que l’opticien de Combray, et qui maintenant subissait brusquement une de ces hausses fantastiques, parallèles aux dépréciations non moins imprévues d’autres objets que nous possédons, lesquelles les unes comme les autres introduisent dans notre adolescence et dans les parties de notre vie où persiste un peu de notre adolescence, des changements aussi nombreux que les métamorphoses d’Ovide.  »
                                    • « Et soit qu’une arête montagneuse, ou la brume d’une cascade, ou la mer, empêchât de suivre la continuité de la route, visible pour le promeneur mais non pour nous, le petit personnage humain en habits démodés perdu dans ces solitudes semblait souvent arrêté devant un abîme, le sentier qu’il suivait finissant là, tandis que, trois cents mètres plus haut dans ces bois de sapins, c’est d’un œil attendri et d’un cœur rassuré que nous voyions reparaître la mince blancheur de son sable hospitalier au pas du voyageur, mais dont le versant de la montagne nous avait dérobé, contournant la cascade ou le golfe, les lacets intermédiaires.  »
                                    • « Et l’ange qui emporte le soleil et la lune devenus inutiles puisqu’il est dit que la Lumière de la Croix sera sept fois plus puissante que celle des astres ; et celui qui trempe sa main dans l’eau du bain de Jésus pour voir si elle est assez chaude ; et celui qui sort des nuées pour poser sa couronne sur le front de la Vierge, et tous ceux qui penchés du haut du ciel, entre les balustres de la Jérusalem céleste, lèvent les bras d’épouvante ou de joie à la vue des supplices des méchants et du bonheur des élus !  »
                                    Alphabet