Haridelle

Définition de « Haridelle »

(H est aspirée.) n. f. Mauvais cheval maigre.
  • Une antique voiture, traînée par une haridelle.

Citations

  • « Un regard qui eût sondé attentivement toute cette brume eût pu remarquer, à quelque distance, arrêté et comme caché derrière la masure qui borde sur la chaussée de Nivelles l’angle de la route de Mont-Saint-Jean à Braine-l’Alleud, une façon de petit fourgon de vivandier à coiffe d’osier goudronnée, attelé d’une haridelle affamée broutant l’ortie à travers son mors, et dans le fourgon une espèce de femme assise sur des coffres et des paquets.  »
  • « Sensations obscures de l’animal humain qui a faim et qui a froid, qui aspire confusément après le moment où il pourra se tasser dans un gîte abrité, vague désir de l’étable et de la paille chaude, sommeillant dans la chair lassée de la haridelle, marchant sur ses boulets.  »
  • « Une vieille haridelle traînait la charrette où on l’avait assise vêtue d’une blouse de grosse toile, ses cheveux tombaient autour de son visage d’une mortelle pâleur, ses lèvres remuaient doucement tandis que ses doigts tordaient le lin vert.  »
Alphabet