Hanneton

Définition de « Hanneton »

(H est aspirée.) n. m. Insecte coléoptère d'un rouge brun, qui a des antennes courtes, frangées à leur extrémité, et qui paraît au printemps.
  • Les hannetons font beaucoup de dégât en dévorant les feuilles des arbres.

Fam.,
. On dit figurément, dans le même sens,

  • C'est un hanneton.

Citations

  • « Arrivée au boulevard Saint-Michel, elle le descendait lentement, quand elle n'avait pas de retard, badaudait devant les marchands de chaussures, s'extasiait devant des brodequins couleur hanneton et puce, devant des petits souliers bas, à hauts talons et à bouffettes, devant des bottines en étoffes grossières et teintes en vert, en bleu, en rouge crus, passementées et lacées de chenilles d'or faux, cherchant quelles femmes pouvaient bien les acheter, se faisant la réflexion qu'une personne non déguisée n'oserait pas se montrer dans la rue avec; puis, elle contemplait les devantures étincelantes des cafés, les femmes peintes qui s'agitent aux tables, les marchands d'écrevisses et de bouquets, la grosse mère qui crie le plaisir, les bandes imbéciles des étudiants qui braillent, les mendiantes qui charroient des enfants trouvés et regardent, d'un air ahuri, la dorure des glaces.  »
  • « A ce moment arriva en volant un grand hanneton, il l’aperçut, et aussitôt saisit dans ses pinces la taille grêle de la petit, qu’il emporta dans un arbre, mais la feuille verte continua de descendre le courant, et le papillon de voler avec, car il était attaché à la feuille et ne pouvait pas s’en libérer.  »
  • « Les huiliers le savaient, les cabris des meules verticales le savaient, Bruun, le chauffeur, le savait ; jusqu’à Pee, le meunier, qui turbinait toujours, comme un grand hanneton saupoudré de farine, dans un coin de la fabrique et par là même souvent exclu des confidences, n’ignorait rien.  »
Alphabet