Hampe

Définition de « Hampe »

(H est aspirée.) n. f. Le bois d'un drapeau, d'un épieu, d'une lance, d'une pique, d'une hallebarde, etc.
  • Un coup de hampe.
  • La hampe d'un écouvillon, d'un refouloir.

Il se dit, en termes de Botanique, d'une Tige herbacée sans feuilles ni rameaux, et destinée seulement à porter la fleur et le fruit.

  • La tige du pissenlit, de la jacinthe est une hampe.

Citations

  • « Le pavillon saillait en avant d’une muraille à laquelle s’appliquaient, comme des balcons, deux étages de galeries, espèces de portiques ouverts, faits de colonnes d’une fantaisie architecturale singulière ; les bases de ces colonnes représentaient d’énormes boutons de lotus, dont la capsule, se déchirant en lobes dentelés, laissait jaillir, comme un pistil gigantesque, la hampe renflée du bas, amenuisée du haut, étranglée sous le chapiteau par un collier de moulures, et se terminant en fleur épanouie.  »
  • « En ce moment, et pendant que le roi était sur le pont, regardant, avec une longue-vue, le château Saint-Elme, contre lequel, en l’honneur de son arrivée, sans doute, le canon anglais faisait rage, un boulet anglais coupa, par hasard, la hampe du drapeau français arboré sur la forteresse, comme si les assiégeants eussent calculé ce moment pour donner au roi ce spectacle, qu’il regarda comme un heureux présage.  »
  • « Deux soldats accompagnaient l’officier, ils prirent le Chasseur par-dessous les bras, et ils le conduisirent à la poterne où Codou attendait ; puis ils retournèrent prendre leur poste en face du trompette français occupé à fumer tranquillement sa pipe, auprès de la hampe de son drapeau parlementaire, au pied de laquelle étaient couchés les six chiens ratiers du Chasseur.  »
Alphabet