Hameçon

Définition de « Hameçon »

hameçon (n. m.) : Crochet de fer à pointe barbelée, que l'on met au bout d'une ligne, avec de l'appât, pour prendre du poisson.
  • Prendre du poisson à l'hameçon.
  • Le poisson s'est pris à l'hameçon, a pris à l'hameçon, a mordu à l'hameçon, a avalé l'hameçon.
Fig. et fam.,
.
En termes de Botanique, il se dit d'une Épine crochue ou d'un poil recourbé.

Citations

  • « Il avait bien essayé de se venger sur les loups et mulets qui, par les gros temps, se rapprochent des eaux douces ; il aurait été, en suivant la côte, jeter la ligne à l’embouchure de l’Huveaune ; mais, comme un jour il s’était imprudemment avancé pour lancer plus au large son hameçon, une lame monstrueuse l’avait renversé, et sans un jeune militaire, adepte fanatique et enthousiaste, qui depuis deux heures était assis à ses côtés et prenait in petto une leçon de cet habile professeur, celui-ci, puni de la peine du talion, eût été entraîné et fût allé offrir aux habitants de la Méditerranée une vengeance tout à la fois facile et savoureuse à exercer.  »
  • « Le baptisé savait, désormais, qu’on peut jeter son hameçon dans la mer-abyssale sans craindre de pêcher un dieu ; que la femelle-errante des nuits ne se hasarde pas autour des chrétiens fidèles ; que les inspirés, quand il s’en découvre encore, ne sont pas plus redoutables, avec leur bras enroulé d’étoffe, que le crabe dont la pince est amarrée, et qui tourne en rond !  »
  • « Ces larves sont aveugles, molles, charnues, d’un blanc jaunâtre, couvertes d’un duvet fin visible seulement à la loupe, recourbées en hameçon comme le sont les larves des Lamellicornes, avec lesquelles elles ont une certaine ressemblance dans leur configuration générale.  »
Alphabet