Halage

Définition de « Halage »

halage (Terme de Batellerie) : (H est aspirée.) n. m. Action de haler un bateau.
  • Chemin de halage.
  • Chevaux de halage.

Citations

  • « Ils étaient fort nombreux à cet endroit qu’ils avaient choisi pour leurs jeux sur l’herbe, isolés, par couples, par troupes, jaunes comme un jaune d’œuf, brillants d’autant plus, me semblait-il, que ne pouvant dériver vers aucune velléité de dégustation le plaisir que leur vue me causait, je l’accumulais dans leur surface dorée, jusqu’à ce qu’il devînt assez puissant pour produire de l’inutile beauté ; et cela dès ma plus petite enfance, quand du sentier de halage je tendais les bras vers eux sans pouvoir épeler complètement leur joli nom de Princes de contes de fées français, venus peut-être il y a bien des siècles d’Asie, mais apatriés pour toujours au village, contents du modeste horizon, aimant le soleil et le bord de l’eau, fidèles à la petite vue de la gare, gardant encore pourtant comme certaines de nos vieilles toiles peintes, dans leur simplicité populaire, un poétique éclat d’orient.  »
  • « Cela dit, Rocambole, qui se trouvait précisément sur la première marche d’un des petits escaliers qui conduisent au chemin de halage, le descendit rapidement, arriva au bord de l’eau, se dépouilla lestement de ses habits et se jeta à la nage, faisant cette autre réflexion : Il faut toujours se garder quelques poires pour la soif.  »
  • « Cotentin de la Lourdeville qui prit l’avenue sablée qui conduit au château, ensuite la jeune fille au voile noir, qui suivit plus lentement la même direction, enfin Similor, léger comme une plume, qui, après avoir adressé un salut courtois à son adversaire, remonta le chemin de halage sur la pointe du pied.  »
Alphabet