Haire

Définition de « Haire »

(H est aspirée.) n. f. Espèce de petite chemise faite de crin ou de poil de chèvre, qu'on appliquait sur la peau par esprit de mortification et de pénitence.
  • Porter la haire.
  • La haire et le cilice.

Citations

  • « Après un accueil presque cordial en comparaison du froid salut que les deux collègues échangeaient à la Chambre, un je vous attendais où se glissait peut-être une intention, l’avocat montra au Nabab le fauteuil près de son bureau, signifia au domestique béat et tout de noir vêtu, non point de serrer la haire avec la discipline mais de ne plus venir que quand on le sonnerait, rangea quelques papiers épars, après quoi, ses jambes croisées l’une sur l’autre, s’enfonçant dans son fauteuil avec le ramassement de l’homme qui se dispose à écouter, qui devient tout oreilles, il mit son menton dans sa main et resta là, les yeux fixés sur un grand rideau de reps vert tombant jusqu’à terre en face de lui.  »
  • « Elle se plaisait dans ces maisons, au Carmel surtout où elle endossait la haire et s'astreignait à la plus rigoureuse des disciplines; et la voilà qui, au sortir de la stricte clôture, échoue en un plein milieu mondain.  »
  • « On chercha sur le champ de bataille le corps de Charles : on lui trouva une haire sous ses armes, avec une ceinture de corde.  »
Alphabet