Hacher

Définition de « Hacher »

(H est aspirée.) v. tr. Couper en petits morceaux avec une hache ou avec tout autre instrument tranchant.
  • Hacher de la viande.
  • Hacher de la paille.

Absolument,.

  • Hacher menu.

Prov.,
.
Il signifie quelquefois Couper maladroitement.

  • Il ne découpe pas cette viande, il la hache.

Il se dit, par extension, du Dommage que la grêle fait quelquefois aux blés et aux arbres.

  • Ces blés ont été hachés par la grêle.
  • Ce bataillon, cet escadron s'est fait hacher.

Il s'est défendu jusqu'à ce qu'il ait été entièrement exterminé.
Fig. et fam.,

  • Il se ferait hacher pour cela, pour cette personne, Il soutiendrait cela, il y persisterait, il défendrait cette personne au péril de sa vie.
  • Je me ferais hacher plutôt que de céder.
  • Il lui est entièrement dévoué, il se ferait hacher pour elle.

On dit familièrement, dans un sens analogue,.

  • On le hacherait, qu'il ne céderait pas.

En termes de Dessin et de Gravure, il signifie Faire des traits qui se croisent les uns les autres.

  • Hacher avec le burin, avec le crayon, avec la plume.
  • Cette estampe est bien hachée.

Figurément, il signifie Interrompre d'une façon répétée, couper.

  • Son discours fut haché d'interruptions.

Le participe passé
, s'emploie comme adjectif. Fig.,

  • Style haché, Style coupé en phrases très courtes.
  • Débit haché.

Citations

  • « Adoré des voleurs, estimé des bandits les plus déterminés, car ces gens-là ont aussi un sentiment qu’ils appellent de l’estime, je pouvais compter en tout temps sur leur dévouement : tous se seraient fait hacher pour moi ; ce qui le prouve c’est qu’à Bicêtre le nommé Mardargent, dont j’ai déjà parlé, s’est battu plusieurs fois contre des prisonniers qui avaient osé dire que je n’étais sorti de la Force que pour servir la police.  »
  • « Chapitre 32 Propos d’exil Notre honorable et de plus en plus nombreuse clientèle veut-elle se souvenir que, voilà peu de jours, je lui soumettais un petit poème curieusement arraché par les hypnopratiques du psychiatre Edgar Bérillon aux méninges d’un jeune charcutier dont jusqu’à ce jour l’occupation avait été bien plutôt de hacher menu de la viande de cheval que d’accorder le moindre luth ?  »
  • « Pardaillan, suspendu dans le vide, sentait ses forces l’abandonner de plus en plus ; ses doigts, gonflés par l’effort, s’engourdissaient ; la tête lui tournait et, malgré son état, il comprenait que bientôt, dans un instant, il lâcherait prise, et ce serait fini : il roulerait là-bas se faire hacher par la hideuse machine, qui semblait l’appeler de son ronronnement formidable.  »
Alphabet