Habitude

Définition de « Habitude »

habitude (n. f.) : Disposition acquise par des actes réitérés.
  • Habitude enracinée, invétérée.
  • Vieille habitude.
  • Une longue, une grande habitude.
  • Avoir l'habitude du cheval.
  • Péché d'habitude.
  • Contracter une habitude.
  • Je m'en suis fait une douce habitude.
  • Faire quelque chose par habitude.
  • Être dans l'habitude de faire une chose.
  • Prendre, perdre l'habitude de faire une chose.
  • Prendre une habitude.
  • Une disposition accidentelle qui se tourne, qui tourne en habitude.
  • Un état d'esprit tourné en habitude.

Prov. et fig.,

  • L'habitude est une autre nature, une seconde nature, se dit pour marquer le pouvoir de l'habitude.
  • C'est un homme d'habitude, Il tient beaucoup à ses habitudes, le moindre changement dans ses habitudes le trouble et lui déplaît.
  • Je suis un homme d'habitude, je suis homme d'habitude, je n'aime pas les visages nouveaux.

Il signifie aussi Accès auprès de quelqu'un, fréquentation ordinaire.

  • Avoir habitude auprès de quelqu'un ou.
  • avec quelqu'un, en quelque lieu, en quelque maison.

En ce sens, il est vieux.
Par analogie,

  • Avoir ses habitudes dans un pays, dans une maison, dans un restaurant, Y venir souvent, y être connu et y être à l'aise.

  • Citations

    • « Willet commença par degrés à s'assoupir, mais comme il avait supérieurement acquis, par suite d'une longue habitude, l'art de fumer dans son sommeil, et comme sa respiration était presque la même, qu'il fût éveillé ou endormi, sauf que dans ce dernier cas il éprouvait quelquefois une petite difficulté du genre de celle qu'un charpentier rencontre lorsque son rabot ou sa plane trouve un nœud sur son chemin, aucun de ses camarades ne s'était aperçu de la chose, jusqu'à ce qu'il rencontra un de ces obstacles et fut obligé de s'y reprendre.  »
    • « Il touchait à ce moment suprême où la mort devait lui paraître souhaitable comme un dernier bonheur ; tout, jusqu’à la faim, la fatigue, la soif, ces sensations qui jadis, après avoir été souffrance ou privation, lui causaient une certaine jouissance, n’étaient plus que douleur ; il ne pouvait aspirer qu’à être débarrassé du principe même de ses maux, de son corps torturé ; sans trouver de paroles pour exprimer ce désir, il continuait, par habitude, à réclamer ce qui le satisfaisait autrefois.  »
    • « Comme il débouchait devant le pilori de la Halle et qu’il monologuait ainsi selon l’immémoriale habitude des amoureux en particulier et en général de toute personne qui au théâtre ou dans un roman éprouve le besoin de faire connaître au public ce qu’il pense, comme il se disait, donc, ces choses assez tristes qui démentaient pourtant un secret espoir, un homme tout à coup lui barra le passage en disant : Joie, honneur et prospérité à messire Jean Buridan !  »
    Alphabet