Haïssable

Définition de « Haïssable »

(H est aspirée.) adj. des deux genres. Qui mérite d'être haï.
  • C'est un homme haïssable.
  • Un caractère haïssable.
  • Le vice est haïssable.

Citations

  • « Un troisième groupe, dont je suis, affirme audacieusement que ce Lieu Commun doit être mis au rancart, parce que ce qu’on est convenu d’appeler le bon vieux temps, c’est-à-dire, je suppose, le Treizième Siècle, fut, au contraire, et par excellence, le jeune temps, celui de la force, de l’amour, de la lumière et de la beauté, tandis que le Vingtième est, de plus en plus, un temps de décrépitude, une hideuse et haïssable image de la plus gâteuse vieillesse.  »
  • « Sa bizarre étoile l’avait rendu si haïssable aux personnes qu’il aimait, que jusqu’à ce jour, il n’avait pas été flatté d’une parole gracieuse, cela le rendait bien plus sensible à celles de Marthesie ; et son amour ingénieux lui ayant inspiré le dessein de la régaler, plusieurs agneaux, des cerfs et des chevreuils ressentirent la force de sa dent carnassière.  »
  • « N'imaginant que ce que j'avais senti, malgré des effervescences de sang très incommodes, je ne savais porter mes désirs que vers l'espèce de volupté qui m'était connue, sans aller jamais jusqu'à celle qu'on m'avait rendue haïssable, et qui tenait de si près à l'autre sans que j'en eusse le moindre soupçon.  »
Alphabet