Hérisson

Définition de « Hérisson »

(H est aspirée.) n. m. Petit mammifère insectivore dont la peau du dos est toute couverte de longs piquants composés de poils agglomérés.
  • Le hérisson se met tout en un peloton, tout en une boule, quand on l'approche.

Il désigne encore, en termes d'Histoire naturelle, des animaux comme l'Oursin, des coquillages, des champignons qui présentent des piquants.
Il se dit figurément d'un Homme d'une susceptibilité irritable.

  • C'est un vrai hérisson.
Par analogie,
a, dans la langue technique, une foule d'emplois pour désigner les Objets rappelant la forme spéciale de cet animal par les pointes de fer ou les chevilles de bois dont ces objets sont garnis. Il se dit spécialement d'un Égouttoir à bouteilles, d'un Rouleau qui sert à écraser les mottes de terre d'un champ, d'une Sorte de tige de ramonage, etc. En termes de Mécanique, il se dit d'une Roue dont les dents ou rayons sont plantées sur la circonférence extérieure.
Il s'est dit aussi, en termes de Guerre, d'une Poutre portée par le milieu sur un pivot et garnie de quantité de pointes de fer, qui servait, aux portes des villes, pour ouvrir et fermer le passage selon qu'il était nécessaire.
, n. f., se dit d'une Variété de chenille, de l'Enveloppe de la châtaigne, d'une variété de poire.

Citations

  • « Vous aimez les noix et les châtaignes : certes, le brou qui entoure la noix, écorce qui tache les doigts et a, au goût, une insupportable amertume, certes, l’involucre couvert d’aiguillons qui fait ressembler la châtaigne à un petit hérisson vert, ne flattent beaucoup ni les yeux ni le goût ; mais, en les ramassant sous l’arbre, vous ne pensez qu’au fruit que renferment ces apparences peu prévenantes, et vous sentez votre appétit s’éveiller à leur aspect.  »
  • « Celui-ci livrait bataille à un autre hérisson, et Alice vit là une excellente occasion d’utiliser l’un pour croquer l’autre : le seul ennui était que son flamant se trouvait à l’autre extrémité du jardin, où elle pouvait le voir qui essayait vainement de s’envoler pour se percher sur un arbre.  »
  • « Dans ce cahier il compare Lorgelin à un ours, Coquiller à une huître, Nourrisson à un perroquet, Rafflard à un hérisson, le Cluche à un serpent à lunettes, Basquin à un ouistiti, le caissier du Service intérieur à un boule-dogue, et Gérondeau à un dindon.  »
Alphabet