Hâle

Définition de « Hâle »

(H est aspirée.) n. m. État de l'atmosphère où l'action de l'air combinée avec celle du soleil est nuisible à la peau humaine, à la chair des animaux et aux végétaux.
  • Le hâle lui a bruni le teint.
  • Porter un voile de peur du hâle.
  • Cette viande a été desséchée par le hâle.
  • Le hâle a fané les herbes.

Citations

  • « La tenue du jeune garde était irréprochable : son habit bleu à boutons d’argent, fermé du haut en bas, dessinait une taille admirablement prise ; un pantalon de velours collant, et une guêtre de cuir venant jusqu’au-dessus du genou, faisaient valoir une cuisse et une jambe du plus beau modèle ; enfin, des cheveux blond-fauve et des favoris d’une teinte un peu plus chaude que les cheveux s’harmonisaient parfaitement avec des joues dont le hâle et le soleil n’avaient pu enlever la juvénile fraîcheur.  »
  • « Tout en lisant, et par-dessus le livre qu’il tenait à la main, le père Mabeuf considérait ses plantes et entre autres un rhododendron magnifique qui était une de ses consolations ; quatre jours de hâle, de vent et de soleil, sans une goutte de pluie, venaient de passer ; les tiges se courbaient, les boutons penchaient, les feuilles tombaient, tout cela avait besoin d’être arrosé ; le rhododendron surtout était triste.  »
  • « Ses traits brunis par le soleil, offraient une régularité parfaite ; ses mains tigrées de hâle étaient d’un modelé délicat et le méchant costume de confection dont elle était vêtue accusait des formes élancées, une taille mince et ronde, des hanches harmonieuses et larges, toute la plastique splendide des femmes de sang espagnol, si nombreuses en Californie.  »
Alphabet