Galoper

Définition de « Galoper »

galoper (v. intr.) : Aller le galop.
  • Un cheval qui galope bien, qui galope sur le bon pied.

Par extension,.

  • Nous avons galopé tout le temps du voyage.

Il signifie, figurément et familièrement, Faire beaucoup de démarches, courir beaucoup pour quelque affaire.

  • Il a galopé par tout Paris pour cette affaire.

Il se dit aussi, très familièrement, d'une Personne qui marche, qui parle ou qui lit avec précipitation.

  • Pourquoi galoper ainsi? lisez plus posément.

Citations

  • « En quelques secondes, il devint beaucoup plus fascinant, car, aussitôt que la voiture eut franchi le faîte du pont abrupt, un des chevaux de tête prit peur et communiqua sa panique aux autres ; après avoir donné quelques ruades, l’attelage tout entier se mit à galoper furieusement, fila entre les deux cavaliers en avant-garde, puis se précipita vers nous sur la route, rapide comme l’ouragan, dans un fracas de tonnerre.  »
  • « Indifférent à tous les tableaux que Braka lui avait faits de la vie délicieuse des boulangers et des sommeliers, rien ne le séduisait autant qu’un bâton de maréchal ; vêtu d’un brillant costume, comme celui du maréchal dont le portrait était au château, galoper à la tête de milliers de cavaliers et recevoir leurs hommages, voilà ce qu’il voulait.  »
  • « Par manière d'agir conformément à l'esprit et à la lettre de cette instruction, Hugh s'avança et, faisant le moulinet avec son bâton devant les yeux mêmes du cavalier le plus proche de lui, il lui demanda dans quel dessein il venait avec ses compagnons galoper ainsi presque sur eux battant le pavé du roi à cette heure indue.  »
Alphabet