Galeux

Définition de « Galeux »

galeux, euse (adj.) : Qui est atteint de la gale.
  • Enfant galeux.
  • Chien galeux.
  • Brebis galeuse.

Substantivement,.

  • La salle des galeux dans un hôpital.

Fig.

  • C'est un galeux dont on se garde.

Prov. et fig.,

  • Il ne faut qu'une brebis galeuse pour gâter tout un troupeau, Un homme vicieux est capable de corrompre toute une société.
  • Fig. et fam.,
    .
    Prov. et fig.,
    • Qui se sent galeux se gratte, Que celui qui se sent coupable prenne pour lui ce qui a été dit, ou bien Celui qui se sent coupable se dénonce lui-même par son attitude.
    • Il se dit aussi, par extension, des Arbres et des plantes.
      • Poirier galeux.

      Citations

      • « Combien de fois aurai-je besoin de vous répéter que j’ai conduit chez vous ce jeune homme pour avoir toujours l’œil sur lui et savoir ce qu’il devenait ; que j’avais une combinaison, un projet, un joli petit divertissement en train, dont l’essence, la fine fleur étaient que le vieillard et l’enfant, qui sont maintenant, je pense à tous les diables, devinssent aussi gueux que des rats galeux, tandis que Richard et son gracieux ami les croyaient riches comme des Crésus !  »
      • « Des mendiants, qui ont élu demeure dans des trous de pierre à cette entrée de ville, assistent à nos marchés : un manchot couvert de plaies, un cul-de-jatte galeux ; et plusieurs de ces gens qui ont pour regard deux trous saignants où s’assemblent les mouches, et qui sont d’anciens voleurs auxquels, de par la loi, on a enlevé les yeux avec la pointe d’un fer rougi.  »
      • « Une face jaunie par la bile, percée de petits yeux de cochon et agrémentée d’un nez enflé, pourri, en décomposition, constamment enduit d’onguents ou de pommade ; une physionomie répugnante, rongée par le vice et crispée par la méchanceté ; une tête de bourreau malade, de tortionnaire galeux, d’inquisiteur constipé.  »
      Alphabet