Galet

Définition de « Galet »

galet (n. m.) : Caillou poli et arrondi qui se trouve en plusieurs endroits sur le bord de la mer.
  • Une plage couverte de galets.
  • Une plage de galets.

Il s'emploie très souvent au singulier, dans un sens collectif, en parlant d'un Amas de galets.

  • Se promener sur le galet.
  • Un bâtiment échoué sur le galet.
  • Lester un bateau de galet.

Il se dit aussi d'un Jeu où l'on pousse une espèce de caillou plat.

  • Jouer au galet.

En termes de Mécanique, il se dit de Petits disques de bois, d'ivoire, de métal, qu'on place entre deux surfaces qui se meuvent l'une sur l'autre, afin de diminuer le frottement.

  • Les plaques tournantes de chemin de fer roulent sur des galets.
  • Les galets d'un pont tournant, d'un lit, d'un fauteuil.

Citations

  • « De loin en loin un fardier venant des carrières avec un chargement d’énormes pierres taillées aveuglantes sous le soleil, une vieille paysanne de la Ville-des-Baux courbée sous un grand couffin d’herbes aromatiques, la cagoule d’un moine mendiant, besace au dos, rosaire aux cuisses, le crâne dur, suant et luisant comme un galet de Durance, ou bien un retour de pèlerinage, une charretée de femmes et de filles en toilette, beaux yeux noirs, chignons hardis, rubans flottants et clairs, arrivant de la Sainte-Baume ou de Notre-Dame-de-Lumière.  »
  • « En deçà, au contraire, de la limite de leur domaine, les radieuses filles de la mer se retournaient à tout moment en souriant vers des tritons barbus pendus aux anfractuosités de l’abîme, ou vers quelque demi-dieu aquatique ayant pour crâne un galet poli sur lequel le flot avait ramené une algue lisse et pour regard un disque en cristal de roche.  »
  • « De place en place, cette grande ligne de rochers blancs s’abaisse brusquement, et une petite vallée étroite, aux pentes rapides couvertes de gazon ras et de joncs marins, descend du plateau cultivé vers une plage de galet où elle aboutit par un ravin semblable au lit d’un torrent.  »
Alphabet