Galanterie

Définition de « Galanterie »

galanterie (n. f.) : Qualité de celui qui est galant; agrément, politesse dans l'esprit et dans les manières.
  • Cet homme a l'art de mettre de la galanterie dans tout ce qu'il dit dans tout ce qu'il fait.

Dans ce sens, il vieillit.
Il se dit plus ordinairement des Égards, des soins, des empressements pour les femmes qu'inspire l'envie de leur plaire.

  • Il fait profession de galanterie.
  • On remarque sa galanterie auprès des femmes.
  • La galanterie française.

Il se dit également des Propos flatteurs qu'on tient à une femme, des Procédés qu'on emploie pour lui plaire, d'un cadeau ingénieusement choisi, d'une attention délicate.

  • Dire des galanteries.
  • Cette galanterie a paru lui plaire.
  • La Guirlande de Julie est une galanterie demeurée célèbre.

Il se dit aussi d'un Commerce amoureux et illicite.

  • Cette femme a une galanterie avec un tel.
  • Elle a déjà eu plusieurs galanteries.
  • Commerce de galanterie.

Ironiq.,

  • La galanterie est un peu forte, se dit d'une Action peu honnête ou d'un mauvais procédé, mais que l'on peut pardonner.

  • Citations

    • « Lorsqu’elle entra dans son cabinet, elle fut étonnée d’y voir le portrait d’un homme ; elle y attacha ses yeux avec une surprise d’autant plus grande qu’elle y reconnut aussi le sien, et que les paroles qui étaient écrites sur le rouleau lui donnaient une ample matière de curiosité et de rêverie : elle était seule dans ce moment, elle ne pouvait que juger d’une aventure si extraordinaire ; mais elle se persuadait que c’était Abricotine qui lui avait fait cette galanterie : il ne lui restait qu’à savoir si le portrait de ce cavalier était l’effet de son imagination, ou s’il avait un original ; elle se leva brusquement, et courut appeler Abricotine.  »
    • « Il prévit que devant une pareille résolution il n’y avait pas une observation à faire, et, sans dire un mot, il alla chercher le carton où se trouvaient les dossiers relatifs à la fortune de sa cliente ; puis, donnant à sa figure une expression grave dans laquelle on eût vainement cherché le moindre reste de galanterie, il prit la parole en notaire, en dépositaire de titres, en confident de transactions financières, sans embarrasser l’explication nécessaire d’une seule observation inutile.  »
    • « Le comte de Leicester donna la main à Elisabeth pour l’aider à monter sur son trône : quand elle fut assise, il se mit à genoux devant elle, et d’un air dans lequel une galanterie respectueuse et chevaleresque se mêlait à l’expression du dévouement le plus loyal, il baisa sa main, qu’elle lui présentait, et la remercia avec l’accent de la plus vive reconnaissance de l’honneur qu’il recevait d’elle, et qui était le plus grand qu’un souverain pût faire à un sujet.  »
    Alphabet