Gageure

Définition de « Gageure »

(On prononce
  • Gajure.
  • Promesse que des personnes se font réciproquement de payer ce dont elles conviennent en gageant.
  • Faire une gageure.
  • Gagner une gageure, la gageure.
  • Perdre une gageure, la gageure.
  • Hasarder une gageure.
  • Soutenir la gageure.

Fig. et fam.,

  • Cela ressemble à une gageure, C'est une gageure se dit d'une Action, d'une opinion singulière étrange, et qui semble un défi au bon sens.
  • Il se prend quelquefois pour la Chose gagée.
    • Voilà la gageure que je vous dois.
    • Quand me paierez-vous ma gageure?

    Citations

    • « Un grand rocher solitaire, qui se lève à plus de soixante mètres de hauteur, lui sert de base ; il a la forme exacte du cimier d’un casque, très évidé par le bas, très creusé de ravines et de grottes, mais si élargi par le haut qu’il en est déjà inquiétant ; et là-dessus les hommes ont édifié une incroyable superposition de boue séchée au soleil, qui semble une gageure contre l’équilibre et le sens commun, des maisons, qui grimpent les unes sur les autres, qui toutes, comme le rocher, s’élargissent par le haut, s’épanouissant au-dessus de l’abîme en balcons avancés et en terrasses.  »
    • « Je risquerais une petite gageure, dit le clerc au magistrat, que si ce coquin de Ratcliffe avait sûreté pour son cou, il ferait lui seul plus que dix de nos officiers de police et de nos constables, pour nous mettre sur la voie dans cette affaire de Porteous ; il connaît tous les contrebandiers, les filous et les voleurs d’Edimbourg : on pourrait l’appeler le patriarche des bandits d’Ecosse, car il a passé vingt ans parmi eux, sous le nom de Daddy Rat.  »
    • « A l’époque où la douairière caressait ces radieuses perspectives, on ramenait un soir, à l’hôtel de la rue Kipdorp, le jeune comte, le crâne escarbouillé par un coup de sabot d’un étalon vicieux qu’il s’était promis de dompter à la suite d’une gageure et après un déjeuner trop copieusement arrosé.  »
    Alphabet