Gâcher

Définition de « Gâcher »

gâcher (v. tr.) : Délayer du plâtre, du mortier avec de l'eau.
  • Gâcher du plâtre.

Absolument,.

  • Gâcher lâche.
  • Gâcher serré.

Par analogie,

  • Gâcher du blé, Entourer de terre les racines de la plante.
  • Gâcher une meule de paille, La couvrir de terre délayée.
  • Il signifie, au figuré, Faire un ouvrage grossièrement, négligemment, sans goût, et, par extension, Gâter, manquer ce que l'on fait.
    • Gâcher la besogne.
    • C'est du travail gâché, Gâcher un beau sujet.
    • Gâcher une situation, une occasion.
    • Gâcher sa vie.

    Citations

    • « Il ne se doutait pas qu’elle le regardait et l’observait avec intensité, en se demandant par quel étrange aveuglement ce jeune homme, si puissamment organisé, s’acharnait à gâcher son temps à écrire des histoires et des vers fatalement voués à la médiocrité et à l’insuccès.  »
    • « Au-dessus de lui, dans l’art du domicile, je ne vois que l’homme ; et encore celui-ci, avant de gâcher du mortier pour relier des moellons, avant de pétrir la glaise pour enduire la hutte de branchages, a-t-il disputé aux fauves l’abri sous roche et la caverne.  »
    • « Vous, vous avez eu bien raison de vivre dans vos livres surtout, mais cela vous occasionne des désagréments quand vous vous trouvez en contact avec une opinion qui vient gâcher tout l’épanouissement de votre jeunesse réfléchie.  »
    Alphabet