Fait

Définition de « Fait »

fait (n. m.) : Ce que quelqu'un fait, a fait ou fera.
  • Il nie le fait.
  • On lui impute des faits graves.
  • C'est par des faits que je veux lui prouver mon attachement.
  • Ses faits ne répondent pas à ses promesses.
  • Se vanter ainsi ne peut être que le fait d'un fanfaron.
  • Par le fait d'autrui.

Prov.

  • L'intention est réputée pour le fait.
  • Convenir de ses faits, S'entendre d'avance avec quelqu'un sur ce qu'on fera.
  • Être sûr de son fait, Être sûr de ce qu'on dit, de Ce qu'on avance ou du succès de ce qu'on a entrepris.
  • Cela est du fait d'un tel, C'est un tel qui en est l'auteur.
  • Cela est de mon fait.
  • Cela est de votre fait.

  • Les hauts faits, les beaux faits d'armes, Les exploits militaires.
  • Fam. et par plaisanterie,

    • Les faits et gestes d'une personne, La vie et les actions d'une personne.
    • On sait ses faits et gestes.

    Fam.,

    • Entendre bien son fait, Être habile dans sa profession.
    • En termes de Jurisprudence,
      .
      • En venir au fait, En venir à l'exécution.
      • Il allait en venir au fait, si on ne l'eût retenu.

      Fam.,

      • Au fait et au prendre, Au moment de l'exécution, quand il est question d'agir, de parler.
      • Quand on vint, quand ce fut au fait et au prendre.
      • Il prétendait être au courant; mais, au fait et au prendre, il s'est trouvé ne rien savoir de l'affaire.
      • Prendre quelqu'un sur le fait, Le surprendre dans le temps même où il fait une action qu'il voulait cacher.
      • Cet employé volait son patron : il a été pris sur le fait.
      • Dans son fait se dit dans le même sens que Dans son cas.
      • Il y a un peu de malice dans son fait.

      En termes de Palais,

      • Prendre fait et cause pour quelqu'un, Intervenir en cause pour lui.
      • Cela signifie aussi, dans le langage ordinaire, Se déclarer pour quelqu'un, prendre son parti, le défendre.

      Il signifie en général Toute chose qui arrive, qui a lieu, qui a eu lieu.

      • Un fait singulier.
      • Un fait miraculeux.
      • L'importance d'un fait.
      • C'est un fait unique dans l'histoire.
      • Ces faits sont antérieurs à.
      • Le récit des faits.
      • Les faits historiques.
      • Présenter habilement les faits.
      • Alléguer un fait.
      • Vérifier, constater un fait.
      • Le fait est constant, certain, exact, authentique.
      • Un fait avéré et public.
      • On m'a confirmé le fait.
      • Ces faits ne laissent aucun doute sur sa culpabilité.
      • Les faits seuls réfutent cette calomnie.
      • Articuler des faits.
      • Dénaturer les faits.
      • Rétablir les faits.

      .

      • Un fait accompli, Une chose faite et sur laquelle il semble qu'il n'y a plus à revenir.
      • Se trouver en face du fait accompli.

      Il se dit souvent, dans une acception particulière, de l'Événement, du cas, de l'espèce dont il s'agit, et s'emploie surtout dans les discussions, les contestations, les plaidories.

      • Il parla pendant une heure, sans dire un mot du fait.
      • Exposer le fait.
      • Voilà le fait.
      • Ne nous écartons pas du fait.
      • Revenons au fait.
      • Venez au fait, ou, elliptiquement,.
      • Au fait.
      • Il va droit au fait.
      • Moyens de fait et de droit.
      • Aller au fait, venir au fait signifient, par extension, En venir à l'essentiel, au principal, à l'intéressant.
      • Pourquoi tant de détours? venez donc au fait.
      • C'est un homme qui va tout de suite au fait.
      • Au fait signifie quelquefois Tout bien considéré.
      • Au fait, qu'est-ce que je risque? Voyez plus loin.
      • De fait.

      En termes de Procédure,

      • Faits et articles, Les faits sur lesquels, en matière civile, l'une des parties fait interroger sa partie adverse.
      • On l'a interrogé sur faits et articles.
      • Faits nouveaux, Ceux qui n'ont pas encore été allégués au procès et dont une partie demande à faire la preuve.
      • En matière criminelle, on appelle.
      • Faits justificateurs Ceux qu'un accusé allègue pour prouver son innocence.
      • C'est un fait, cela est de fait, il est de fait que.

      se dit en parlant de Choses constantes et avérées, qu'on ne peut nier.

      • Mettre en fait, poser en fait, Avancer une proposition qu'on soutient être véritable.
      • Je mets en fait que ces deux personnes.
      • C'est un fait à part, c'est un autre fait, C'est une autre chose, une autre affaire.
      • Le fait est que.

      La vérité est que.

      • Le fait est que je n'en savais rien.
      • Pour la rareté du fait, À cause de la singularité de la chose.
      • Je voudrais bien voir cela, pour la rareté du fait.
      • Être au fait, Être bien informé;.
      • Mettre au fait, Bien informer de ce dont il s'agit, et.
      • Se mettre au fait, S'informer.
      • Quand vous.
      • serez au fait.
      • Quand on vous aura mis au fait de toutes les circonstances, vous ne serez plus étonné.
      • Vous vous mettrez aisément au fait de cette affaire.

      Ces locutions s'emploient également en parlant de l'Habitude, de l'habileté nécessaire pour faire certaines choses.

      • Cette jeune fille est bien au fait du ménage.
      • Il se fut bientôt mis au fait de son nouvel emploi.

      En termes de Jurisprudence,
      se dit par opposition à Droit.

      • Possession de fait, possession de droit.
      • Moyens de fait, moyens de droit.
      • Une question de fait.
      • Une question de droit.
      • Un point de fait, un point de droit.

    • Un gouvernement de fait, Un pouvoir récent qui n'existe en vertu d'aucun droit reconnu.
    • se dit encore particulièrement, tant au sens physique qu'au sens moral, de Toute chose dont on a reconnu, vérifié, constaté l'existence; et alors on l'emploie surtout en parlant de Systèmes, de théories.

      • Faits physiques.
      • Faits physiologiques.
      • Il tire de ce fait des conséquences trop générales.
      • De nouveaux faits sont venus confirmer ce principe.
      • Toute sa doctrine est appuyée sur les faits.
      • Ce système a pour base des faits incontestables.
      • L'examen, l'observation, l'étude des faits.
      • Un grand nombre de faits.
      • C'est là un fait très remarquable.
      • Aucun raisonnement ne saurait détruire un fait.
      • Cette théorie s'évanouit devant les faits.

      Il signifie en outre Ce qui convient à quelqu'un, ce qui s'adapte à ses besoins, à ses goûts.

      • Cet emploi serait bien le fait d'un tel.
      • Ce mariage n'est point votre fait.

      Fam.,

      • Dire à quelqu'un son fait, Lui dire franchement ce qu'on pense de sa manière d'agir.
      • , loc. adv. Réellement, effectivement, au fond, quelles que soient les apparences.
        • On envie sa condition, quoique, dans le fait, il soit très malheureux.
        • Il se trouva, par le fait, maître absolu de tout le pays.

        , loc. adv. En réalité, véritablement. Il se dit par opposition à Ce qui n'est que fictif, apparent.

        • Il n'était roi que de nom, un autre l'était de fait.

        Il signifie quelquefois Effectivement.

        • On annonça qu'il tiendrait bientôt, et, de fait, un quart d'heure après il arriva.
        • Il est de fait que.
        • , Il est sûr que.
        • ou Il faut convenir que.
        • Il est de fait que vous ne pouviez guère vous aviser de cet inconvénient.

        , loc. prép. En matière de.

        • En fait de procès, de littérature, de religion, etc.
        • Il est maître en fait de ruse, en fait de flagornerie.

        , loc. adv. Entièrement.

        • L'ouvrage est tout à fait terminé.
        • Il était dans un état tout à fait déplorable.
        • Il est tout à fait ruiné.

        Citations

        • « Trois jours avant la rencontre de Peyrade et de madame du Val-Noble aux Champs-Élysées, le dernier des agents de messieurs de Sartine et Lenoir, muni d’un passe-port parfaitement en règle, avait débarqué rue de la Paix, à l’hôtel Mirabeau, venant des colonies par le Havre dans une petite calèche aussi crottée que si elle arrivait du Havre, quoiqu’elle n’eût fait que le chemin de Saint-Denis à Paris.  »
        • « Ned Land se contenta, pour le moment, de couper ces troncs par morceaux, comme il eût fait de bois à brûler, se réservant d’en extraire plus tard la farine, de la passer dans une étoffe afin de la séparer de ses ligaments fibreux, d’en faire évaporer l’humidité au soleil, et de la laisser durcir dans des moules.  »
        • « Etait-il un de ces savants méconnus, un de ces génies auxquels on a fait du chagrin , suivant l’expression de Conseil, un Galilée moderne, ou bien un de ces hommes de science comme l’Américain Maury, dont la carrière a été brisée par des révolutions politiques ?  »
        Alphabet