Fainéantise

Définition de « Fainéantise »

fainéantise (n. f.) : Action de fainéanter.
  • Vivre, demeurer dans la fainéantise.

Citations

  • « Ici encore, de même que dans la question du ravitaillement, on ne peut expliquer la crise par des phénomènes d'une seule catégorie, ainsi que le faisaient dans leurs accusations réciproques les industriels et les commerçants d'une part, et les ouvriers de l'autre, ceux-ci reprochant à ceux-là leurs bénéfices de rapine et un sabotage tendant à faire échouer la révolution ; à quoi les industriels répliquaient en accusant les ouvriers de fainéantise et de prétentions excessives, tendant à exploiter la révolution dans leur intérêt égoïste.  »
  • « Le vieil orfèvre et l’intendant de l’abbaye de Meriadek se rendirent donc dans l’immense hangar où étaient réunies toutes les richesses variées d’une terre féconde, richesses qui auraient pu assurer le bien-être de ceux qui les avaient créées à force de sueurs et de privations ; pourtant ceux-là venaient religieusement, dans leur soumission catholique, augmenter le superflu de la fainéantise abbatiale en se privant du nécessaire.  »
  • « Elle aurait bien voulu se défaire entièrement de ces sangsues qui, dans une oisiveté et une fainéantise horribles, se nourrissaient du labeur du pauvre peuple ; mais ce bouclier de la religion, dont ils se couvraient, et l’esprit du vulgaire dont ils s’étaient déjà emparés, ont fait prendre un autre tour, pour que ces sortes de compagnies ne fussent pas entièrement inutiles à la république.  »
Alphabet