Faiblesse

Définition de « Faiblesse »

faiblesse (n. f.) : Manque de force, de vigueur.
  • Il n'a plus de fièvre, mais il lui est resté une grande faiblesse.
  • Faiblesse de jambes.
  • Faiblesse de vue.
  • Faiblesse de voix.
  • Faiblesse de reins.
  • La faiblesse du pouls.
  • J'ai pitié de sa faiblesse.

On le dit également en parlant de l'Intelligence.

  • Faiblesse du jugement, de mémoire, de conception.
  • La faiblesse de notre intelligence, de nos facultés.

Il signifie aussi Défaillance, évanouissement, syncope.

  • Il lui a pris une faiblesse.
  • Il eut une longue faiblesse.
  • Il a de fréquentes faiblesses.
  • Tomber en faiblesse.
  • Revenir d'une faiblesse.

Il signifie encore Manque de puissance, de ressources.

  • La faiblesse humaine.
  • La faiblesse de l'ennemi n'était qu'apparente.
  • La faiblesse des petits États.

Il signifie de même figurément Manque de talent.

  • Cet orateur a été d'une grande faiblesse dans la dernière discussion.

On l'applique également, dans ce sens, aux Productions de l'art ou de l'esprit.

  • Tous ces tableaux sont d'une extrême faiblesse.
  • Ce passage est d'une faiblesse qui étonne chez un si grand écrivain.
  • Faiblesse d'exécution.
  • Faiblesse de style.

Il signifie encore figurément Manque de force morale qui dispose à trop d'indulgence, ou qui rend facile à troubler, à émouvoir.

  • Ce père est d'une faiblesse inexcusable.
  • Il a montré dans cette occasion beaucoup de faiblesse.
  • Ils traitent son indulgence de faiblesse.
  • Allons, point de faiblesse.
  • Il a la faiblesse de croire tout ce qu'on lui dit.
  • Il eut la faiblesse de n'oser répondre.
  • Surmonter sa faiblesse.

On dit dans le même sens.

  • Faiblesse de caractère.
  • Faiblesse d'âme.
  • Faiblesse d'esprit.
  • Faiblesse de cœur.
  • Avoir de la faiblesse pour quelqu'un, Ne pas pouvoir, ne pas savoir lui résister.
  • Ce maître a beaucoup trop de faiblesse pour ses élèves.
  • Il faut excuser la faiblesse d'une mère pour ses enfants.

Il se dit quelquefois d'un Défaut de raison, d'empire sur soi-même, et des Fautes qui en sont la suite.

  • Les faiblesses de l'humanité.
  • Il y a des faiblesses qui sont bien pardonnables.
  • Les faiblesses du cœur.
  • La curiosité est une faiblesse commune à bien des gens.

Il se dit particulièrement en parlant d'une Femme qui n'a pas résisté à la séduction.

  • Cette première faiblesse la perdit de réputation.
  • Elle sut faire oublier ses faiblesses.

Il se dit aussi du Manque ou du peu de grosseur, d'épaisseur, de force, de solidité de certaines choses.

  • La faiblesse d'une poutre, d'un pilier, d'un support.

Il se dit encore figurément, tant au sens physique qu'au sens moral, en parlant d'une Chose peu considérable en son genre.

  • Malgré la faiblesse du nombre, ils voulurent combattre.
  • La faiblesse de ses ressources, de son revenu.
  • La faiblesse de cette résistance étonna l'ennemi.
  • La faiblesse de nos connaissances.
  • La faiblesse d'un raisonnement, d'un argument, d'une preuve.
  • La faiblesse de son zèle, de son amitié.

Citations

  • « Le soir tombait ; il fallut revenir ; je ramenais Elstir vers sa villa, quand tout d’un coup, tel Méphistophélès surgissant devant Faust, apparurent au bout de l’avenue comme une simple objectivation irréelle et diabolique du tempérament opposé au mien, de la vitalité quasi barbare et cruelle dont étaient si dépourvue ma faiblesse, mon excès de sensibilité douloureuse et d’intellectualité quelques taches de l’essence impossible à confondre avec rien d’autre, quelques sporades de la bande zoophytique des jeunes filles, lesquelles avaient l’air de ne pas me voir, mais sans aucun doute n’en étaient pas moins en train de porter sur moi un jugement ironique.  »
  • « Je ne pouvais croire tout de même que la vertu d’Albertine allât jusque-là et j’en arrivais à me demander s’il n’y avait pas eu à sa violence une raison de coquetterie, par exemple une odeur désagréable qu’elle aurait cru avoir sur elle et par laquelle elle eût craint de me déplaire, ou de pusillanimité, si par exemple elle croyait, dans son ignorance des réalités de l’amour, que mon état de faiblesse nerveuse pouvait avoir quelque chose de contagieux par le baiser.  »
  • « Il y eut une prodigalité peu commune de rôties beurrées, et, afin que les voyageurs n'éprouvassent pas de faiblesse par défaut de nourriture, et en faisant pour ainsi dire une bonne petite halte à mi-chemin entre le dîner et le souper, on n'oublia pas quelques savoureuses bagatelles sous forme de larges grillades de lard bien soignées, cuites à point et toutes fumantes, qui exhalèrent un parfum délicieux et appétissant.  »
Alphabet