Fadeur

Définition de « Fadeur »

fadeur (n. f.) : Qualité de ce qui est fade.
  • La fadeur d'un mets, d'une sauce.

Figurément, il signifie Insignifiance dans la mine, dans les manières, dans les propos de quelqu'un.

  • La fadeur de ses manières, de sa conversation est insupportable.
  • La fadeur de ses discours, de ses plaisanteries.
  • Des louanges écœurantes de fadeur.
  • Complaisant jusqu'à la fadeur.

Il se dit aussi pour Louange fade.

  • Dire des fadeurs à une femme.

Citations

  • « Une buée lourde planait au-dessus de la salle; une insupportable odeur de houille et de gaz, de sueur de femmes dont les dessous sont sales, une senteur forte de chèvres qui auraient gigoté au soleil, se mêlaient aux émanations putrides de la charcuterie et du vin, à l'âcre pissat du chat, à la puanteur rude des latrines, à la fadeur des papiers mouillés et des baquets de colle.  »
  • « Il sentait bien qu’il n’entrerait pas plus avant dans cette camaraderie féminine où manquait la tendresse, et qu’il perdait chaque jour son charme d’imprévu aux yeux de cette ennuyée de naissance qui semblait avoir déjà vécu sa vie et trouvait à tout ce qu’elle entendait ou voyait la fadeur d’un recommencement.  »
  • « Chez Caravage, qui veut réagir et réagit quelquefois avec vigueur contre la mièvrerie et la fadeur envahissantes, l’ombre, au contraire, sera tout à fait opaque et les objets en surgiront avec des reliefs violents qui obtiennent l’effet voulu mais sous lequel il n’y a plus guère que le vide.  »
Alphabet