Facétieux

Définition de « Facétieux »

facétieux, euse (adj.) : Qui tient de la facétie.
  • Un conte facétieux.
  • Une histoire facétieuse.

Il signifie aussi Qui se plaît à dire ou à faire des facéties.

  • Un orateur facétieux.

Citations

  • « A l’exemple de son premier maître le Savoyard, il se fit poète et musicien, composant des airs de musique et des vers bouffons, parodiant les poèmes latins d’Ovide et de Stace, qu’il traduisit ou travestit en poèmes facétieux, jouant du luth dans les maisons des grands seigneurs et même à la cour de Louis XIII, voyageant avec son bagage poétique et musical, écrivant son histoire vagabonde, mal famé pour les désordres de ses mœurs, toujours gai et plaisant, toujours ivre et gueux, toujours en guerre avec Boileau, qui l’a immortalisé dans ses satires, comme le rival du poète Scarron et comme l’Empereur du Burlesque, ainsi qu’il s’était surnommé lui-même.  »
  • « Scarron, échauffé par les éloges, par le bruit, par la foule, et surtout par le vin d’Espagne, que la déesse Hébé lui versait à pleine coupe, éparpilla les madrigaux et les quatrains, avec une vivacité d’improvisation qui aurait pu lui tenir lieu de tout autre mérite ; ses plus jolis vers, inspirés par un esprit galant et facétieux, coulaient de source, et les dames ne se lassaient pas de puiser à cette source vivante de douceurs, sans crainte de la tarir, suivant l’expression d’une Précieuse, qui représentait la neuvième Muse.  »
  • « Quelques bateleurs, quelques débitants de drogues malsaines, quelques arracheurs de dents avaient beau frapper sur leurs grosses caisses, souffler dans leurs instruments de cuivre, faire vibrer leurs cymbales, débiter leurs boniments les plus facétieux, ils ne parvenaient point à dérider les figures soucieuses qui passaient près d’eux sans daigner s’arrêter à écouter leur musique ou leur bavardage.  »
Alphabet