Façon

Définition de « Façon »

façon (n. f.) : Manière dont une chose est faite ou Forme qu'on lui a donnée.
  • La façon de cette robe est gracieuse.
  • La façon en est nouvelle.

En termes de Marine,

  • Les façons d'un bâtiment, La forme rétrécie d'une partie de sa carène, à l'avant et à l'arrière.
  • Il signifie aussi Travail de l'artisan qui a fait quelque ouvrage.
    • Payer la façon d'un habit.
    • Cet ouvrage coûte tant de façon.
    • Donner à façon, se dit d'un Fabricant qui fait travailler hors de chez lui en fournissant la matière.
    • Prendre à façon, travailler à façon, se dit d'un Ouvrier, d'une ouvrière qui fait ce genre de travail.
    • Travail à façon.

    En termes d'Agriculture, il signifie Labour que l'on donne à la terre, à la vigne.

    • Donner une première, une seconde façon à la vigne, à la terre.

    Il signifie encore Action de faire, d'inventer, de composer quelque chose.

    • Cet ouvrage est de ma façon, est de la façon d'un tel.
    • Il me lut des vers de sa façon.
    • Il vint nous conter une histoire de sa façon.
    • Il vient encore de nous faire un tour de sa façon.
    • C'est un trait de sa façon.

    Ce sens est ordinairement familier.
    Il signifie en outre Manière, sorte.

    • Sa façon d'écrire est bonne.
    • Ils sont accoutumés à travailler de cette façon.
    • C'est une épître à la façon de Boileau.
    • Je veux faire la chose à ma façon.
    • Il était accoutré de la façon la plus plaisante.
    • Façon de vivre, de faire, d'agir, de s'exprimer.
    • Une façon de parler élégante.
    • Les façons de s'habiller de quelqu'un.
    • Il s'est comporté d'une étrange façon.
    • Je lui parlerai de la bonne façon.
    • Je ne veux entendre parler de lui en aucune façon.
    • Je l'obtiendrai de façon ou d'autre.
    • Il ne me convaincra ni de façon ni d'autre.
    • De quelque façon, en quelque façon que ce soit.
    • Il faudra bien, de toute façon, que vous y consentiez.

    Prov.,

    • La façon de donner vaut mieux que ce qu'on donne, On ajoute au prix de ce qu'on donne par l'amabilité avec laquelle on le donne.
    • C'était une façon de parler, Ce que je dis, ce qu'il dit ne doit pas être pris à la lettre, à la rigueur.
    • Fam.,
      • C'est une façon de bel esprit, c'est une façon de brave, etc.
      • , se dit de Quelqu'un qui a quelque chose du bel esprit, du brave, etc.
      • , et qui n'en a guère que l'apparence.

      Il signifie aussi, dans le langage familier, Air, mine, maintien, port d'une personne.

      • Un homme, une femme de bonne façon.
      • Avoir bonne façon, mauvaise façon.

      Il se dit également, au pluriel, des Manières propres à une personne, de ses actions, de ses procédés.

      • C'est un homme qui a de très bonnes façons.
      • Les enfants ont de petites façons qui plaisent.
      • Cette femme a des façons fort engageantes.
      • Vos façons ne me conviennent point.

      Il se prend, dans un sens particulier, pour Manière cérémonieuse et gênante de témoigner ses égards, sa politesse, sa circonspection, sa retenue.

      • Recevoir, traiter quelqu'un sans façon.
      • J'en use sans façon avec vous.
      • Je vous prie, vivons sans façon.
      • Ne faites point tant de
      • façons, ou, simplement,.
      • Point tant de façons.
      • Sans tant de façons.
      • Il m'a accordé cela sans façons.

      Il se dit également quelquefois des Difficultés qu'une personne fait de se déterminer à quelque chose.

      • Après bien des façons, après avoir fait bien des façons, il consentit à ce qu'on lui demandait.
      • Il y fit d'abord quelques façons, puis il céda.
      • Que signifient toutes ces façons? Que de façons! Il fait des façons pour accepter ce présent.

      , loc. conj. De telle sorte, de telle manière que.

      • La nuit vint, de façon que je fus contraint de me retirer.
      • Vivre de façon qu'on ne fasse tort à personne.

      On dit dans le même sens.

      • De façon à.
      • Conduisez-vous de façon à vous faire aimer.

      Citations

      • « Or, en sortant du concert, comme, en reprenant le chemin qui va vers l’hôtel, nous nous étions arrêtés un instant sur la digue, ma grand’mère et moi, pour échanger quelques mots avec Mme de Villeparisis qui nous annonçait qu’elle avait commandé pour nous à l’hôtel des Croque-Monsieur et des œufs à la crème, je vis de loin venir dans notre direction la princesse de Luxembourg, à demi appuyée sur une ombrelle de façon à imprimer à son grand et merveilleux corps cette légère inclinaison, à lui faire dessiner cette arabesque si chère aux femmes qui avaient été belles sous l’Empire et qui savaient, les épaules tombantes, le dos remonté, la hanche creuse, la jambe tendue, faire flotter mollement leur corps comme un foulard, autour de l’armature d’une invisible tige inflexible et oblique, qui l’aurait traversé.  »
      • « Maintenant c’était plus rarement dans des robes de chambre japonaises qu’Odette recevait ses intimes, mais plutôt dans les soies claires et mousseuses de peignoirs Watteau desquelles elle faisait le geste de caresser sur ses seins l’écume fleurie, et dans lesquelles elle se baignait, se prélassait, s’ébattait, avec un tel air de bien-être, de rafraîchissement de la peau, et des respirations si profondes, qu’elle semblait les considérer non pas comme décoratives à la façon d’un cadre, mais comme nécessaires de la même manière que le tub et le footing , pour contenter les exigences de sa physionomie et les raffinements de son hygiène.  »
      • « Lamartine récité des vers, tous les artistes connus de tout un siècle écrit des pensées, des mélodies, fait des croquis sur l’album familial, Mme de Villeparisis ne donnait, par grâce, bonne éducation, modestie réelle, ou manque d’esprit philosophique, que cette origine purement matérielle à sa connaissance de tous les arts, et finissait par avoir l’air de considérer la peinture, la musique, la littérature et la philosophie comme l’apanage d’une jeune fille élevée de la façon la plus aristocratique dans un monument classé et illustre.  »
      Alphabet