Date

Définition de « Date »

date (n. f.) : Indication du temps où une lettre a été écrite, où un acte a été passé, etc.
  • La date d'un contrat, d'un arrêt, etc.
  • Mettre la date.
  • Ces deux lettres sont de même date, de la même date.
  • De fraîche date.
  • Il produit une lettre en date de tel jour.
  • Fausse date.
  • Lettre sans date.

Par extension,.

  • Cette lettre est en date de Londres.

  • Date authentique, Celle qui est constatée par un officier public.
  • En termes de Commerce,

    • Une lettre de change à vingt jours de date, à trois mois de date, etc.

  • , c'est-à-dire Dont le paiement est exigible vingt jours après celui de sa date, etc.
  • Il se dit aussi de l'Époque où un événement a eu lieu et de l'Indication de cette époque.

    • La date d'un événement.
    • Il y a un ouvrage intitulé l'Art de vérifier les Dates.
    • Ce fait a mille ans de date.
    • La date en est très ancienne.
    • À la même date.
    • Sous la même date.
    • Erreur de date.
    • Date incertaine.
    • De nouvelle date, de fraîche date, se dit de Ce qui est récent, peu ancien.
    • Une connaissance de nouvelle date.
    • Une érudition de fraîche date.
    • Une liaison de fraîche date.

    On dit dans le sens opposé.

    • Un événement d'ancienne date.
    • Une amitié de vieille date, etc.
    • Prendre date signifie Constater l'époque où l'on a annoncé un droit, une prétention quelconque, où l'on se propose de faire quelque chose.
    • J'ai pris date avant vous, je dois vous être préféré.
    • Ceci est seulement pour prendre date.

    Par extension, il signifie Indiquer à quelqu'un le jour où l'on fera une certaine chose avec lui ou chez lui, l'époque où l'on exigera de lui quelque chose.

    • Je ne puis aller dîner aujourd'hui chez vous, mais je prends date pour la semaine prochaine.
  • Être le premier en date, Avoir sur un ou plusieurs concurrents un droit de priorité, d'ancienneté.

  • Citations

    • « Je n’avais pensé, d’une âme équilibrée par la présence d’Albertine, qu’à un départ arrangé par moi à une date indéterminée, c’est-à-dire situé dans un temps inexistant ; par conséquent j’avais eu seulement l’illusion de penser à un départ, comme les gens se figurent qu’ils ne craignent pas la mort quand ils y pensent alors qu’ils sont bien portants, et ne font en réalité qu’introduire une idée purement négative au sein d’une bonne santé que l’approche de la mort précisément altérerait.  »
    • « Bientôt reviendrait la date où j’étais allé à Balbec l’autre été et où mon amour, qui n’était pas encore inséparable de la jalousie et qui ne s’inquiétait pas de ce qu’Albertine faisait toute la journée, devait subir tant d’évolutions avant de devenir cet amour des derniers temps, si particulier, que cette année finale, où avait commencé de changer et où s’était terminée la destinée d’Albertine, m’apparaissait remplie, diverse, vaste comme un siècle.  »
    • « Il savait, à peu de chose près, la date de toutes les transmigrations d’une âme dans les êtres inférieurs, et, selon la somme présumée du bien ou du mal accompli dans la dernière période de vie humaine, il pouvait assigner le moment où cette âme entrerait dans le corps d’un serpent, d’un porc, d’un cheval de fatigue, d’un bœuf, d’un chien, d’un éléphant ou d’un singe.  »
    Alphabet