Dard

Définition de « Dard »

dard (n. m.) : Ancienne arme de trait garnie par le bout d'une pointe de fer et qu'on lançait avec la main.
Il se dit par analogie, en termes de Zoologie, de la Partie essentielle de l'aiguillon de certains insectes.
  • Le dard d'une abeille.

Il se dit aussi, surtout dans le langage poétique, de la Langue pointue des serpents, etc.

  • Le reptile agitait son triple dard.
Il signifie encore par analogie, en termes d'Architecture, Ornement en forme de fer de dard qui sépare les oves.
En termes d'Horticulture, il est synonyme de PISTIL.
Il se dit, en termes d'Histoire naturelle, d'une Espèce de carpe, ainsi nommée parce qu'elle s'élance avec beaucoup de vitesse : on l'appelle aussi VAUDOISE ou VANDOISE.

Citations

  • « A chaque instant et c’était une manière de frapper la famille royale, que l’ordre de l’Assemblée faisait inviolable , à chaque instant, les baïonnettes étaient dirigées sur leur poitrine ; quelque faux, qui était bien réellement celle de la mort, s’élevait au-dessus de leur tête, ou quelque lance qui se glissait comme un serpent perfide entre les intervalles allait mordre les chairs vivantes de son dard aigu, et revenait d’un mouvement aussi rapide rapporter, sous les yeux de son maître satisfait de ne pas avoir manqué son coup, sa pointe humide et rougie.  »
  • « Ces deux comtés se jalousent quelque peu, ajouta le marchand, et, pour l’honneur de la ville, je serais heureux d’offrir à nos voisins un moyen de prouver leur habileté d’archer, ou, pour mieux dire une occasion de faire ressortir l’incontestable supériorité de nos adroits tireurs ; et, afin d’égaliser la partie entre les camps rivaux, nous établirons le tir aux limites des deux pays, la récompense du vainqueur serait une flèche au dard en argent et aux plumes en or.  »
  • « Après l’avoir estropié avec un dard pour qu’il ne pût s’enfuir, ils le prirent, le mirent tout nu, le posèrent sur le haut de leur idole-monstre, se rangèrent tout autour et lui tirèrent autant de flèches qu’il s’en put ficher dans son corps ; puis ils le brûlèrent lui et toutes les flèches dont il était hérissé, comme pour l’offrir en sacrifice à leur idole.  »
Alphabet