Définition de « Dé »

(n. m.) : Petit instrument de métal ou d'autre matière solide, en forme de calotte, dont celui ou celle qui coud se garnit le bout du médius de la main droite, afin de pousser l'aiguille plus facilement et sans risquer de se blesser.
  • Dé d'or, d'argent, d'ivoire etc.

  • Dé ouvert, par opposition à.
  • Dé fermé, est le Dé dont se servent les tailleurs et qui n'est pas terminé par une calotte.
  • On dit aussi

    • Dé à coudre pour le distinguer du.
    • Dé à jouer.

    Citations

    • « Il y a dans le Quercy un pays qui ne produit que quelques brins d’une herbe très-courte, qui sort au travers des pierres dont il est couvert ; cette herbe est si nourrissante, qu’une brebis y vit, pourvu que chaque jour elle en puisse amasser autant qu’il en pourrait entrer dans un à coudre 36 ; au contraire, dans le Chili, les viandes y nourrissent si peu, qu’il faut absolument manger de trois en trois heures, comme si ce pays était tombé dans la malédiction dont Dieu menace son peuple dans les livres saints : J’ôterai au pain la force de nourrir37.  »
    • « Weller fit un signe approbatif, et son fils poursuivit : In scie je prrends le privilaije du jour, ma chair Mary, come dit le genman dent l'embarrat, qui ne sortais que la nuit pour vous dire que la 1e et leunnuque foie que je vous et vu vot porterait et aimprimé dent mont cueur en couleur ben pus vive et ben pus vitte qu'y ni a jamet eu portret fait par la machinne à porfil qui fabrique le porttrait et met le quadre avec un annot ô boue pour la crocher en 2 minutes un cart.  »
    • « Par les soins de Noël, tous les objets de la séance livre d’éphémérides, tige d’acier, chapelet, boîte de fétus, sphère de cristal, paille rougie, , code stellaire, loupe, branche de sauge, feuille d’ivoire, chevalet, boîte en mica, sac de charbon et plateau de tulle garni de braise réintégrèrent la hotte extensible, bientôt remise au dos de Mopsus, qui fut posé à terre.  »
    Alphabet