Cacophonie

Définition de « Cacophonie »

cacophonie (n. f.) : Rencontre de syllabes ou de mots qui dans le langage forment un son désagréable à l'oreille.
Il se dit aussi en parlant des Voix et des instruments qui chantent et qui jouent sans être d'accord.
  • Jamais on n'entendit pareille cacophonie.

Citations

  • « Aussitôt que les cavaliers apparurent, les cris, les chants, le bruit des chichikoues, des panderos, des flûtes de Pan, les ikochotah,c’est-à-dire les sifflets faits d’un tibia humain, éclatèrent tous à la fois, mêlés aux aboiements des incalculables chiens que toujours on rencontre dans les villages indiens : tous ces bruits réunis formaient une cacophonie, une tempête, un ouragan, un vacarme indescriptibles, tels que les roulements majestueux du tonnerre n’auraient pu se faire entendre.  »
  • « Valentin, fort au fait des coutumes indiennes, répondit gracieusement à ce discours, et les deux troupes se confondant en une seule, firent leur entrée dans le village au bruit des chichikoués, des conques et des instruments indiens, mêlés aux cris des femmes, des enfants et aux hurlements des chiens, ce qui produisait la plus effroyable cacophonie qui se puisse imaginer.  »
  • « Puis, comme si tous les singes-hurleurs, tous les hérons-butors, toutes les grenouilles-taureaux du continent africain se fussent donné rendez-vous en cet endroit, éclata la plus épouvantable cacophonie qui ait jamais fait vibrer un tympan humain.  »

Cacophonie

Cacophonie. C’est ainsi que l’on exprime le choc désagréable des syllabes qui se heurtent avec rudesse dans le discours, et produisent un son dura l’oreille. Il y a cacophonie dans la rencontre de toutes les syllabes semblables ; il faut, par conséquent, éviter de dire : Le roc occidental, ô homme ! son son, etc. La cacophonie dans la moindre partie d’une phrase en détruit toute l’harmonie ; elle est désagréable dans la prose et intolérable dans les vers. Cette expression, qui s’applique plus particulièrement à l’incohérence des sons, s’applique par extension à l’incohérence des idées ; on dit d’un discours sans suite et sans liaison : C’est une véritable cacophonie. La cacophonie dans les idées est plus fréquente aujourd’hui que dans les mots : une foule d’écrits sont une suite de cacophonies de phrases vides et prétentieuses, qui choquent la raison encore plus que la cacophonie des sons ne choque l’oreille. On appelle aussi cacophonie... (suite)

Alphabet