Cabinet

Définition de « Cabinet »

cabinet (n. m.) : Lieu de retraite pour travailler seul ou converser en particulier.
  • Il s'est retiré, enfermé dans son cabinet.
  • La vie de cabinet est nuisible à sa santé.
  • Cabinet d'étude.
  • Homme de cabinet, Celui que sa profession oblige à travailler dans un cabinet et à mener une vie sédentaire.
  • On dit plutôt aujourd'hui.
  • Homme de bureau.

Par extension,

  • Cabinet d'affaires, Établissement où l'on se charge de diriger des affaires contentieuses.
  • Cabinet de lecture, Lieu où, moyennant une rétribution, l'on donne à lire des journaux et des livres et où l'on en prête.
  • Il signifie figurément Clientèle, ensemble des affaires dont on est chargé.
    • Cet avocat a un très bon cabinet.
    • Il lui a cédé son cabinet.
    • Il se fait de son cabinet trente ou quarante mille francs par an.

    Il se dit aussi, dans le régime constitutionnel, des Ministres qui forment le Conseil du gouvernement.

    • Il entra dans le cabinet comme ministre des Affaires étrangères.
    • Il a été nommé chef de cabinet du Ministère de l'Intérieur.
    • Le cabinet donna sa démission.
    • Le président du Conseil posa la question de cabinet dans cette circonstance, Il déclara que le Ministère se retirerait si le vote de la Chambre lui était contraire.
    • On dit plutôt aujourd'hui.
    • La question de confiance.

    Il se dit également de Certaines petites pièces d'un appartement plus retirées que les autres et destinées à différents usages.

    • Cabinet de toilette.
    • Cabinet de débarras.

  • Cabinet d'aisances ou simplement.
  • Cabinet et plus souvent.
  • .
    Il se dit, en outre, d'un Lieu où l'on place, où l'on expose des objets d'étude ou de curiosité, tels que livres, tableaux, médailles, productions naturelles, etc.

    • Un cabinet de peintures, de tableaux, d'armes, de curiosités, de raretés, d'antiques, de médailles.
    • Pièce de cabinet.
    • Un cabinet d'histoire naturelle, d'anatomie.
    • Un cabinet de livres.
    • Le cabinet des manuscrits, le cabinet des médailles de la Bibliothèque Nationale à Paris.

    En ce sens il vieillit.
    Il se dit également de Tout ce qui est contenu dans un cabinet d'objets précieux, de curiosités, etc.

    • Il vend son cabinet.
    • Il fait, il forme un cabinet.
    • On estime le cabinet d'un tel vingt mille francs.
    • Il a un riche cabinet.
    • Cabinet de physique, Collection des divers instruments nécessaires pour les expériences de physique.
    • Cabinet noir, Local où l'on procédait par ordre du gouvernement à l'ouverture de certaines correspondances.
    • Il se disait aussi de l'Ensemble des agents chargés de ce service.

    .
    Il se dit encore d'une Espèce de buffet à plusieurs layettes ou tiroirs qui servait autrefois à décorer les appartements.

    • Cabinet de laque de Chine.
    • Cabinet d'ébène, d'écaille de tortue, etc.
    • Pied de cabinet.

  • Cabinet d'orgue, Espèce d'armoire dans laquelle il y a un orgue.
  • Il signifie aussi un Petit lieu couvert dans un jardin et formé de treillage, de maçonnerie ou de verdure.

    • Cabinet de chèvrefeuille, de jasmin, etc.
    • Cabinet de verdure.

    Citations

    • « Je perdais l’énergie de continuer ma déduction froide, et une hallucination commençait, qui me montrait un cabinet particulier semblable à ceux où j’avais passé : la table servie, le divan de velours aux ressorts fatigués, la glace rayée de lettres gravées avec le diamant des bagues, le piano ouvert où l’on joue des valses canailles, et le Champagne qui mousse dans les verres, et la fille qui rit, avec sa blanche gorge dégrafée, ses bas de soie, ses dents de bête, l’odeur des parfums de sa chair mélangée à l’odeur des mets, du tabac, des vins, et l’homme à côté d’elle.  »
    • « Il étudia aux bougies toutes ses nuances, en découvrit une qui lui parut ne pas devoir se déséquilibrer et se soustraire aux exigences qu'il attendait d'elle; ces préliminaires terminés, il tâcha de ne pas user, autant que possible pour son cabinet au moins, des étoffes et des tapis de l'Orient, devenus, maintenant que les négociants enrichis se les procurent dans les magasins de nouveautés, au rabais, si fastidieux et si communs.  »
    • « Chapitre 25 Chez la reine Tandis que le roi apprenait à combattre philosophiquement la Révolution, en faisant un cours de sciences occultes, la reine, philosophe bien autrement solide et profond, avait rassemblé autour d’elle, dans son grand cabinet, tous ceux que l’on appelait ses fidèles, sans doute parce qu’il n’avait encore été donné à aucun d’eux de prouver ou d’essayer sa fidélité.  »

    Cabinet

    Cabinet. Dans la langue politique, le mot cabinet sert à désigner tout l’ensemble du gouvernement d’un pays, le pouvoir qui régit cet ensemble, l’endroit où il combine ses actes. Ou disait autrefois le cabinet de Versailles ; on dit aujourd’hui le cabinet des Tuileries, le cabinet de Londres ou de Saint-James, de Vienne, de Saint-Pétersbourg, etc. De nos jours, l’esprit d’opposition a substitué à ce terme celui de camarilla, venu d’Espagne, et pris en mauvaise part. Comme la responsabilité des actes accomplis tombe sur les ministres, que par conséquent le ministère représente le gouvernement, on emploie fréquemment le mot cabinet pour désigner le ministère. De là le mot question de cabinet pour indiquer une discussion politique qui menace de remplacer par une combinaison nouvelle le ministère existant. Chaque ministère a un bureau central qui s’appelle cabinet du ministre. C’est de là que partent les ampliations des arrêtés ministériels ; c’est... (suite)

    Alphabet