Baigneur

Définition de « Baigneur »

baigneur, euse (n.) : Celui, celle qui se baigne.
  • Toute la rivière était pleine de baigneurs.
  • Cette plage est commode pour les baigneurs.
  • Ce tableau représente une baigneuse.

Il signifiait aussi Celui, celle qui tenait des bains publics.
Il se dit aujourd'hui de Celui, de celle qui fait le service dans un établissement de bains chauds ou froids, aussi bien que dans un établissement de bains de mer.
Il se dit encore de Celui qui surveille ou assiste les personnes qui se baignent.

  • Il faillit se noyer, mais le baigneur le sauva.

Citations

  • « Jardins magnifiques, eaux cristallines, épais ombrages, frais gazons, gras pâturages, moissons dorées, vignes empourprées, forêt giboyeuse, étangs empoissonnés, étables bien garnies, entouraient le palais du saint homme ; deux cents esclaves ecclésiastiques, mâles et femelles, cultivaient les biens de l’Eglise, sans compter l’échanson, le cuisinier, le rôtisseur, le boucher, le boulanger, le baigneur, le raccommodeur de filets, le cordonnier, le tailleur, le tourneur, le charpentier, le maçon, le veneur et les fileuses et lavandières[20], esclaves aussi, presque toujours jeunes, souvent jolies.  »
  • « Cet effronté, en un mot, entre sans payer dans un bain public, et là, en présence du baigneur, qui crie inutilement contre lui, prenant le premier vase qu’il rencontre, il le plonge dans une cuve d’airain qui est remplie d’eau, se la répand sur tout le corps : Me voilà lavé, ajoute-t-il, autant que j’en ai besoin, et sans avoir obligation à personne , remet sa robe et disparaît.  »
  • « Cette calme Auvergnate, coiffée d’un petit bonnet toujours bien blanc, et presque entièrement couverte par un large tablier toujours bien propre qui cachait sa robe de service, se levait avec lenteur dès qu’elle apercevait dans le chemin un baigneur s’en venant vers elle.  »
Alphabet