Badiner

Définition de « Badiner »

badiner (v. intr.) : Agir, parler ou écrire d'une manière enjouée.
  • Ce n'est là que badiner.
  • C'est un homme qui badine, qui aime à badiner.
  • Voyez-vous pas qu'il badine? Vous badinez, ce que vous dites n'est pas croyable.
  • C'est assez badiner.
  • Il badine agréablement dans ses lettres, dans la conversation.

Fam.,

  • Il ne badine pas, se dit de Quelqu'un qui est habituellement grave ou sévère; et aussi de Quelqu'un qui est susceptible, ombrageux.
  • On dit dans le même sens.
  • C'est un homme avec lequel il n'y a pas à badiner.

En termes de Manège,

  • Ce cheval badine avec son mors, Il joue avec son frein.
  • Il se dit figurément des Parures légères, des ornements ajustés de manière à voltiger, à s'agiter au moindre vent.
    • Cette dentelle ne doit pas être si tendue, il faut qu'elle badine un peu.

    Citations

    • « Toutes mes parties postérieures étaient maintenant à sa merci ; il se plaça au commencement à une petite distance de ma personne et se délecta à parcourir des yeux les secrètes richesses que je lui avais abandonnées ; puis, s'élançant vers moi, il les couvrit de mille tendres baisers ; prenant alors les verges, il commença à badiner légèrement sur ces masses de chair frissonnante, mais bientôt il me fustigea si durement que le sang perla en plus d'un endroit.  »
    • « Mais, tandis qu’il était à quelque distance d’elle, à causer et à badiner avec sa sœur, la perfection de ses formes et de ses traits avait produit son influence sur une imagination simple et sur un cœur naturellement sensible, sans qu’elle pût découvrir la loi de ses opinions grossières.  »
    • « Cette haquenée, toujours décolletée, montrait son dos et sa poitrine blanchis et vernis l’un et l’autre par les mêmes procédés employés pour le visage ; mais heureusement, sous prétexte de faire badiner de magnifiques dentelles, elle voilait à demi ses produits chimiques.  »
    Alphabet