Badinage

Définition de « Badinage »

badinage (n. m.) : Action de badiner.
  • C'est un pur badinage.
  • Tout cela n'est que badinage.
  • Un innocent badinage.
  • Il tourne tout en badinage.
  • Il se prête volontiers, il ne se prête pas au badinage.

Fig. et fam.,

  • Ce n'est pour lui qu'un badinage, Ce travail lui coûte peu de peine.

  • Citations

    • « Ses traits étaient exactement ceux de son frère Sampson : ressemblance si complète, que, si sa pudeur virginale et le décorum de son sexe avaient permis à miss Brass de mettre par badinage les habits de son frère, et d’aller, vêtue de la sorte, s’asseoir à côté de lui, il eût été difficile, même au plus vieil ami de la famille, de décider lequel des deux était Sampson ou Sally ; d’autant plus que la demoiselle portait au-dessus de la lèvre supérieure certaines rousseurs qui, jointes à l’illusion produite par le costume masculin, auraient pu être prises pour une moustache couleur carotte.  »
    • « Chapitre 30 La question du cartonnage des routes Quoiqu’il en coûte à notre légitime amour-propre, tranchons le mot, à notre stupide vanité, n’hésitons point à combler d’aise un brave homme, qui nous demande avec des larmes dans la plume, l’inserce de la suivante : Monsieur le rédacteur, Sans doute, par cette manière de badinage qui vous est habituelle, vous avez récemment préconisé, dans Le Journal,le collage sur le sol de feuilles de papier, afin d’éviter la poussière, ce fléau des routes.  »
    • « Les jeux étaient interrompus, les gais propos, le badinage, les puériles folies si agréables jadis, tenus pour déplacés, voire inconvenants ; la conversation prenait, d’elle-même ou du seul parfum répandu par la gerbe, un tour plus châtié ; il ne semblait étonnant à personne que l’on s’ennuyât un peu : on traversait un état transitoire ; on était visiblement en attente ; en attente de quoi ?  »
    Alphabet