Bacchanale

Définition de « Bacchanale »

bacchanale (n. f.) : Il désigne au pluriel les Fêtes religieuses que les anciens célébraient en l'honneur de Bacchus.
Il se dit par analogie, au singulier, de la Représentation d'une danse de bacchantes et de satyres.
  • La bacchanale de Poussin.

Il se dit également d'une Danse bruyante et tumultueuse, dans un ballet, dans un grand opéra.

  • Le second acte de ce ballet, de cet opéra, est terminé par une bacchanale.
Il se dit, par extension et familièrement, d'une Débauche faite avec grand bruit.

Citations

  • « Je parlais d’amour, de plaisir, dans les termes les plus indécents ; mes souvenirs classiques se mêlant un instant à mes rêves, je vis Jupiter en feu, Junon maniant sa foudre ; je vis tout l’Olympe en rut, dans un désordre, un pêle-mêle étranges ; après, j’assistai à une orgie, une bacchanale d’enfer : dans une caverne sombre et profonde, éclairée par des torches puantes aux lueurs rougeâtres, des teintes bleues et vertes se reflétaient hideusement sur les corps de cent diables aux figures de bouc, aux formes grotesquement lubriques.  »
  • « La saturnale, cette grimace de la beauté antique, arrive, de grossissement en grossissement, au mardi gras ; et la bacchanale, jadis couronnée de pampres, inondée de soleil, montrant des seins de marbre dans une demi-nudité divine, aujourd’hui avachie sous la guenille mouillée du nord, a fini par s’appeler la chie-en-lit.  »
  • « Le mardi, tout ce qui, faute de temps, d’argent ou d’enthousiasme, n’a pas pris part encore aux fêtes précédentes, se mêle à la bacchanale, se laisse entraîner par l’orgie, et apporte sa part de bruit et de mouvement au mouvement et au bruit général.  »
Alphabet