Babillard

Définition de « Babillard »

babillard, arde (adj.) : Qui aime à babiller.
Il se dit aussi des Oiseaux parleurs.
  • Un perroquet babillard.
  • Une pie babillarde.

Il s'emploie plus ordinairement comme nom.

  • C'est un grand babillard, un franc babillard.
  • Une grande babillarde.

Il se dit, par extension, d'une Personne qui ne saurait garder un secret.

  • Ne vous fiez pas à cet homme-là, à cette femme-là, c'est un babillard, c'est une babillarde.

Citations

  • « Les bœufs fauves égarés dans les grasses prairies, les taureaux ruminant à l’ombre des hêtres, le troupeau filant le long du sentier, les noirs essaims des corneilles dispersés autour des chênes, la jeune fille passant pieds nus le ruisseau babillard, le lourd fermier pressant l’attelage paresseux, et jusqu’aux alouettes blotties aux creux des sillons ou perdues dans l’azur immense, tous les êtres et toutes les choses de la création avaient une part dans cette vie qui s’était épanchée comme une onde limpide et fraîche entre deux rives d’herbes molles.  »
  • « Sire, le barbier babillard poursuivit ainsi l’histoire de son cinquième frère : Après les cérémonies de nos noces, continua Alnaschar, je prendrai de la main d’un de mes gens, qui sera près de moi, une bourse de cinq cents pièces d’or que je donnerai aux coiffeuses afin qu’elles me laissent seul avec mon épouse.  »
  • « Lié depuis le matin par la nécessité de se contenir, enchaîné par ses occupations routinières, dans un cercle babillard, qui ne lui laissait pas de repos, il s’échappait le soir comme un animal sauvage que rien n’a pu dompter.  »
Alphabet