B

Définition de « B »

b (n. m.) : La seconde lettre de l'alphabet. Elle représente une des consonnes. On la nomme
  • Un B.
  • majuscule.
  • Un grand B.
  • Un petit b.
  • Un b.
  • bien formé, mal formé.

Fam.,

  • Ne parler que par B et par F, Employer fréquemment dans la conversation de grossiers jurons.
  • Fig. et fam.,
    • Être marqué au B, Être borgne, bigle, bossu ou boiteux.
    • Les gens marqués au B passent en général pour spirituels et malicieux.

    Citations

    • « A propos, recommence à l’instant les signaux avec ta lampe, pour nous prouver que tu as reçu cette lettre dangereuse ; marque P, B et G à la monaca, c’est-à-dire, quatre, douze et deux ; je ne respirerai pas jusqu’à ce que j’aie vu ce signal ; je suis à la tour, on répondra par N et O, sept et cinq.  »
    • « On se remit à chanter ensemble le B A BA, d’autres idées remplacèrent les anciennes ; et, le soir seulement, en retrouvant ma femme toute rêveuse et les yeux rouges, assise près du berceau de l’enfant, je me rappelais le brave homme qui nous avait tant aimés.  »
    • « Le premier, A, renferme douze balles de nickel ; le second, B, contient un accumulateur électrique, et le troisième, C, est tout bonnement un réservoir à carbure liquide analogue à l’acétylène.  »

    B

    B. Les grammairiens de Port-Royal ont proposé de nommer toutes les consonnes, en faisant suivre uniformément l’articulation que chacune d’elles représente, du son e tel qu’on l’entend dans les monosyllabes ce, de, etc., et de changer, par exemple, le nom de bé, que l’on avait toujours donné en France à la lettre qui nous occupe, en celui de be. Sans discuter ici la valeur de ce changement, comme moyen de faciliter l’épellation, dans l’enseignement de la lecture, nous dirons seulement que, dans tous les autres cas, il nous semble préférable, tant dans l’intérêt de l’euphonie que dans celui de l’étymologie, de conserver à nos lettres leur nom traditionnel, et de nommer, par conséquent, celle-ci bé. Le B est la seconde lettre et la première consonne de notre alphabet, comme il l’est de l’alphabet grec et de tous ceux qui ont la même origine ; mais il occupe, dans l’ancien alphabel irlandais ou erse, la première place, et dans l’alphabet... (suite)

    Alphabet