Bâillon

Définition de « Bâillon »

bâillon (n. m.) : Morceau de bois, de fer, etc., qu'on met de force entre les mâchoires d'une personne pour l'empêcher de parler et de crier, ou dans la gueule d'un animal pour l'empêcher de mordre ou de faire du bruit.
Fig. et fam.,
  • Mettre un bâillon à quelqu'un, L'intimider, ou le gagner, et l'empêcher ainsi de parler de quelque chose sur quoi l'on veut qu'il se taise.

  • Citations

    • « Quand une galère avait à soutenir un combat en mer, la situation des rameurs, réduits à l’état de rouages moteurs de la galère, était horrible ; enchaînés à leurs bancs, ayant dans la bouche un bâillon en liège, appelé tap, qu’on leur mettait pour les empêcher, s’ils étaient blessés, de troubler leurs voisins par leurs plaintes et leurs gémissements, ils devaient, bon gré mal gré, attendre impassiblement la mort au milieu d’un combat auquel ils ne prenaient point part.  »
    • « Pour empêcher les patients de haranguer la foule à leurs derniers moments, on avait commencé par les mener au supplice avec un bâillon dans la bouche ; l’usage du bâillon ayant paru trop odieux, dit Elie Benoît, on laissa aux condamnés l’apparence d’avoir la liberté de parler, mais on mit au pied de l’échelle des tambours qui battaient jusqu’à ce que le patient eût expiré.  »
    • « Nous n’en étions plus qu’à quelques lieues, quand voilà-t-il pas cet animal de Baptiste qui se détortille de la corde avec laquelle nous l’avions ficelé, qui s’arrache son bâillon et qui se lève tout droit, dans le canot, en lâchant un sacre qui me fit frémir jusque dans la pointe des cheveux.  »
    Alphabet