Bâcler

Définition de « Bâcler »

bâcler (v. tr.) : Fermer une porte ou une fenêtre par-derrière avec une barre ou autre chose.
  • Bâcler un bateau, Le mettre dans un lieu commode du port, pour la charge et la décharge des marchandises.
  • Dans cette acception et la précédente il est maintenant peu usité.

Fig. et fam.,

  • C'est une affaire bâclée, C'est un traité conclu, une affaire terminée.
  • Il signifie figurément et familièrement Expédier un travail à la hâte.
    • Il a bâclé en huit jours un mémoire qui demandait un mois de travail.
    • Ce n'est pas faire l'ouvrage que d'aller si vite, c'est bâcler la besogne.

    Citations

    • « Celles qui éveillaient d’abord l’œil, c’étaient les Bernardins avec leurs trois clochers ; Sainte-Geneviève, dont la tour carrée, qui existe encore, fait tant regretter le reste ; la Sorbonne, moitié collège, moitié monastère, dont il survit une si admirable nef ; le beau cloître quadrilatéral des Mathurins ; son voisin le cloître de Saint-Benoît, dans les murs duquel on a eu le temps de bâcler un théâtre entre la septième et la huitième édition de ce livre ; les Cordeliers, avec leurs trois énormes pignons juxtaposés ; les Augustins, dont la gracieuse aiguille faisait, après la tour de Nesle, la deuxième dentelure de ce côté de Paris, à partir de l’occident.  »
    • « Lorsque enfin un artiste de passage aux cheveux longs, aux traits bouffis, avec un monocle vissé sous le sourcil hérissé, prit place au piano, et, frappant le clavier de toutes ses forces, piétinant les pédales avec rage, se mit à bâcler des variations wagnériennes arrangées par Liszt, Aratov n’y tint plus.  »
    • « Sancho dit alors : A mon avis, je vais bâcler cette affaire en un tour de main, et voici comment : cet homme jure qu’il va mourir à la potence, n’est-ce pas ?  »
    Alphabet