Bâbord

Définition de « Bâbord »

bâbord (n. m. - Terme de Marine) : Le côté gauche d'un bâtiment, en partant de la poupe, par opposition à TRIBORD.
  • Avoir les amures à bâbord.
  • Faire feu de tribord et de bâbord.

Fig. et fam.,

  • Faire feu de tribord et de bâbord, Faire usage de tous ses moyens, de toutes ses ressources.

  • Citations

    • « Le café pris et les douze pipes d'eau-de-vie arrimées, le capitaine Pamphile n'ayant plus aucun motif de retenir son collègue à bord de la Roxelane, le reconduisit avec la même politesse qu'il l'avait reçu jusqu'à l'escalier de bâbord, où l'attendait sa chaloupe, et où il prit congé de lui, mais non sans le suivre des yeux jusqu'au Zéphir, avec tout l'intérêt d'une amitié naissante ; puis, lorsqu'il le vit remonter sur son pont et qu'à la manœuvre il reconnut qu'il allait se remettre en route, il emboucha de nouveau son porte-voix, mais, cette fois, pour lui souhaiter bon voyage.  »
    • « Alors son capitaine était, selon son caprice, ou un vieux loup de mer, maugréant, jurant, sacrant, ne parlant que par tribord et bâbord, et ne comprenant pas à quoi pouvait servir la terre, si ce n’était pour y aller de temps en temps renouveler son eau et faire sécher du poisson ; ou bien quelque bel officier fashionable, tout frais émoulu de l’école, à qui le gouvernement, pour récompenser les services de ses ancêtres, avait donné un commandement que sollicitaient dix anciens officiers.  »
    • « Jacques, en montant sur le pont, jeta, sur tous les points de l’horizon, ce coup d’œil rapide et investigateur qui appartient essentiellement à l’homme de mer ; le vent avait fraîchi et variait de l’est au nord-est ; la terre se tenait à neuf milles, à peu près, à tribord, et on l’apercevait comme un brouillard ; aucun navire n’était en vue ni à l’arrière, ni à bâbord, ni à l’avant.  »
    Alphabet