Aboutissant

Définition de « Aboutissant »

aboutissant, ante (adj.) : Qui aboutit.
  • Un arpent aboutissant à la forêt.

Il s'emploie au pluriel comme nom.

  • Les tenants et aboutissants d'une pièce de terre, d'un domaine, Les pièces de terre, les domaines qui y sont adjacents, qui le bornent de divers côtés.
  • Fig.,
    • Savoir tous les tenants et aboutissants d'une affaire, En bien connaître toutes les circonstances et tous les détails.

    • Citations

      • « La nuit est venue ; voilà, sur ma foi, de curieux candélabres de chair et d’os ; dix esclaves tannés, décharnés, à peine couverts de haillons, sont rangés, cinq d’un côté de la table, cinq de l’autre, et immobiles comme des statues, tiennent de gros flambeaux de cire allumés[42], suffisant à peine à éclairer ces lieux ; deux rangées de piliers de chêne arrondis, sorte de colonnade rustique, partagent cette salle en trois parties, la coupant dans sa longueur et aboutissant d’un côté à la porte du mâhl ; et de l’autre à la chambre à coucher du comte, laquelle communique au logis de Godégisèle et de ses femmes, de sorte qu’après boire le noble représentant du bon roi Clotaire, en Auvergne, peut rendre la justice ou jeter ses concubines sur sa couche.  »
      • « Je m’étais aussi aperçue d’une notable différence dans la manière dont on parlait aux femmes mariées ; ce n’étaient plus les phrases discrètes et polies, enjolivées puérilement comme on en adressait à moi ou à mes compagnes, c’était un enjouement plus libre, des façons moins sobres et plus dégagées, les claires réticences et les détours aboutissant vite d’une corruption qui sait qu’elle a devant elle une corruption semblable : je sentais bien qu’il y avait entre eux un élément commun qui n’existait pas entre nous, et j’aurais tout donné pour savoir quel était cet élément.  »
      • « Pour les Juifs en particulier, il en était peu dont les parents n’eussent une générosité de cœur, une largeur d’esprit, une sincérité, à côté desquelles la mère de Saint-Loup et le duc de Guermantes ne fissent piètre figure morale par leur sécheresse, leur religiosité superficielle qui ne flétrissait que les scandales, et leur apologie d’un christianisme aboutissant infailliblement à un colossal mariage d’argent.  »
      Alphabet